Fabre prochain Premier Ministre de Faure Gnassingbé ? L’homme répond…

image_pdfimage_print

jpfabre


Jean-Pierre Fabre a dénoncé samedi plusieurs informations véhiculées ces derniers temps contre sa personne après son échec officiel à l’élection présidentielle du 25 avril 2015. Devant ses militants samedi dernier à Akassimé, le candidat du CAP 2015 a tenu à démentir toutes les rumeurs qui tendent à salir sa personne et à saboter sa carrière y compris celle concernant sa nomination au poste de Premier Ministre.
 
En effet, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) n’a pas aimé que d’aucuns le traitent d’allier objectif du régime de Faure Gnassingbé pour asservir les togolais par des divergences apparentes. En meeting samedi, il a estimé que les auteurs de ses informations étaient des détracteurs qui étaient jaloux de ses acquis.
 
Mais Jean-Pierre Fabre a-t-il été acheté par le régime UNIR qui lui donnerait de l’argent régulièrement ? La réponse de M. Fabre est évidemment NON.
 
Pour l’ancien Secrétaire général du parti de Gilchrist Olympio, l’argent n’est pas une valeur cardinale pour lui. Il pousse le bouchon loin en indiquant que Faure Gnassingbé ne peut pas l’acheter.
 
« Celui qu’on dit m’avoir acheté lui-même sait qu’il ne peut pas m’acheter. Son père n’a pas pu m’acheter et c’est lui qui va m’acheter ? Mon prix pris est trop élevé et il ne peut pas le trouver », a-t-il dit.
 
Sur la question de la nomination du Premier Ministre, Jean-Pierre Fabre s’en moque. L’homme ne se voit pas au poste de Premier Ministre de Faure Gnassingbé. Le poste est tellement ridicule qu’il ne le tente même pas.
 
« Nous luttons pour libérer le peuple avant de devenir quelque chose. Nous ne voulons pas devenir quelque chose avant de lutter », a déclaré M. Fabre.
 
Le candidat du CAP 2015 tente de lutter contre cette arme fatale de rumeurs d’un achat par le régime qui a permis à son bord politique de détruire plusieurs opposants togolais depuis des années. Y arrivera-t-il ? L’avenir nous le dira.
 
Déclaré perdant de l’élection présidentielle de 2015 avec 35,19% des voix, Jean-Pierre Fabre a relancé les manifestations de rue depuis deux semaines et pense pouvoir saboter la prochaine cérémonie d’investiture de Faure Gnassingbé.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*