Faure Gnassingbé appelle à un « débat utile et fécond » et parle de « l’avenir » du Togo

image_pdfimage_print

faure-500

Dans son message d’une vingtaine de minutes à la nation togolaise à la veille du 54ème anniversaire de la fête de l’indépendance du Togo, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a invité samedi soir toute la classe politique à « un débat utile et fécond » et à dépassionner le débat sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

 

« Depuis quelques mois maintenant la vie politique nationale est largement dominée par le débat sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles. A l’approche de la prochaine élection présidentielle, il n’est pas étonnant que de tels débats soient animés. Le débat doit être utile et fécond qui doit faire avancer la communauté de destin que nous nous efforçons de construire ensemble. Face aux enjeux majeurs liés au reliquat des réformes politiques en cours, je voudrais inviter toute la classe politique à dépasser les calculs partisans et les préoccupations électoralistes immédiates. Je voudrais inviter chacun de vous à dépassionner le débat », a-t-il insisté.

 

Le président de la République a décrété l’année 2014 comme étant l’année de la sécurité routière.

 

« Compte tenu des pertes immenses que nous avons subies sur nos routes ses dernières années, et afin de renforcer la prévention à tous les niveaux, j’ai décidé que l’année 2014 soit décrétée année de la sécurité routière dans notre pays. Les usagers de la route et les agents de sécurité sont ainsi conviés à conjuguer leurs efforts pour préserver les vies humaines en aidant notre pays à se mettre à l’abri des drames qui secouent trop souvent sur nos routes », a expliqué M. Gnassingbé.

 

Dans son adresse, le président a touché les problèmes sociaux, économiques et les défis à relever.

 

S’agissant de la mise en œuvre de l’Office Togolais des recettes (OTR), « dernière illustration en date en matière de gouvernance économique » qui crée des remous dans le rang des employés des douanes et des impôts , selon le chef de l’Etat, « les agents des douanes et des impôts ne seront pas sacrifiés sur l’autel de la modernité ».

 

A partir de 2015, la construction des milliers de logements sociaux va débuter.

 

Sur le plan économique, la lutte se fera plus « accrue » contre les dépenses dans les administrations publiques et privées, le Togo ira vers la consolidation  de l’économie avec à la clé plus d’investissements dans les infrastructures, les mutations du secteur agricole et l’essor de l’industrie togolaise.

 

Telli K.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*