Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Fin d’ultimatum des enseignants : le gouvernement engagera le bras de fer ?

image_pdfimage_print

uset_grve


© togoactualite – L’ultimatum donné par les enseignants au gouvernement togolais est arrivé à échéance ce 07 octobre 2014. A la veille de la rentrée, enseignants et gouvernement étaient divisés sur le moment propice pour le payement des primes de rentrée et de bibliothèque. Pour les premiers, ces primes doivent être payées avant la rentrée pour leur permettre de la préparer alors que pour le second, le payement de « cet acquis » ne peut se faire qu’après le payement du salaire du mois de septembre à tous les fonctionnaires.
 
Face à ce qui s’apparente comme un dialogue de sourd, le gouvernement prenant à témoin l’opinion, brandit l’accord a été obtenu à la réunion préparation tenue à Kpalimé, convie tous les enseignants à reprendre les cours dans paix.
Mais tel n’est pas la perception du principal syndicat du secteur de l’éducation nationale, USET, qui n’est pas sur la même longueur d’onde que le gouvernement. Ce syndicat s’est désolidarisé de la position défendue par le gouvernement et comprise par les autres fédérations syndicales, en lançant une grève dès les trois premiers jours de la rentrée. Après les trois jours de cette grève, le bilan est mitigé.
 
Après ce succès mitigé de son appel, l’USET a finalement rallié la position des autres fédérations syndicales en appelant également le gouvernement à payer ces primes aux enseignants avant ce 07 octobre faute de quoi il reconduirait le mouvement de grève.
 
A quelques heures de la fin de cette date butoir, il est évident que le gouvernement ne pourra pas satisfaire les enseignants. Ce qui préoccupait le gouvernement en annonçant le payement des primes aux enseignants sans donner de date, est que les cours reprennent. Une fois que c’est fait, il pourra comme à son habitude utiliser du dilatoire ou de la corruption des responsables syndicaux.
 
Si cette stratégie a peu ou pro réussi par le passé, il sera difficile cette fois-ci de compter la division des fédérations syndicales de l’éducation car les voix sont unanimes pour le payement de ces primes. Aucun enseignant quelque soit la fédération au quelle il appartient n’est prêt à brader ces primes pour l’intérêt de quelle que personne. C’est là où le gouvernement doit prendre très au sérieux les menaces des enseignants qui menacent de perturber les cours si les primes ne sont pas payé.
 
A quelques mois de la présidentielle, le gouvernement n’a besoin de l’ébullition du froid social. Le gouvernement n’au aucun intérêt à engager un bras de fer avec les enseignants d’autant plus qu’il perdra.
Gouverner c’est prévoir, ces primes doivent être prévues dans le budget de la République d’autant plus que ce n’est pas la première fois qu’elles sont payées
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 7 octobre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer