Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Fixation de la date des élections : Gerry Taama PREND ACTE

image_pdfimage_print

gerry_600


NET (Nouvel Engagement Togolais
13 BP 414 Tel: 91 81 50 52
Email: contacts@net-togo.org
www.net-togo.org
Lomé –TOGO
 
Lomé, le 5 décembre 2014.

 

Communiqué de presse

 
 
C’est avec une vive inquiétude que le NET a appris par voix de médias ce mardi 24 février 2015, le décret pris en conseil des ministres convoquant le corps électoral le 15 avril 2015 pour l’unique tour du scrutin présidentiel de 2015.
 
La remise en cause de la date précédemment annoncée par la CENI (21 avril 2015), le blocage des discussions sur les réformes (indispensablesau renforcement de notre démocratie),le débat sur l’accès au fichier électoral (gage de transparence du scrutin) et la fronde sociale devenue permanente dans notre pays, nous font craindre des risques sérieux d’embrasement si un consensus n’est pas rapidement trouvé pour organiser ces élections de façon concertée, inclusive et pacifique.
 
Nous en appelons ainsi au gouvernement qui ne devrait pas être tenté de passer en force pour organiser ce scrutin, dont le caractère inclusif, transparent et apaisé restera la seule grille d’évaluation sérieuse du processus, tant par la communauté nationale qu’internationale. Après avoir solennellement proclamé « plus jamais ça » au lendemain de la boucherie postélectorale de 2005, le président de la République devrait prioritairement mettre en avant la réconciliation et l’unité nationale et tenir compte de l’avis de tous les protagonistes avant de fixer la date des élections présidentielles.
 
Si par contre, le gouvernement maintenait sa fuite en avant en solitaire, nous enjoignons les partis de l’opposition présents à la CENI, dans les CELI et dans les CLC à rester cohérents avec leurs déclarations respectives en se retirant simplement de toutes ces instances. La CENI actuelle, (fille de l’APG), étant constituée de façon paritaire, il est évident que celle-ci sera complètement handicapée si elle et ses démembrements étaient amputés de la moitié de ses membres qui lui confèrentsa crédibilité. Au moment où le processus électoral est en train de prendre son dernier virage, on ne peut plus se contenter de se désolidariser des actions de la CENI, sans en démissionner. Quand on refuse, on dit non.
 
Le NET prend donc acte de la date fixée par le gouvernement, attends de prendre connaissance du nouveau chronogramme de la CENI, et reste très attentif à la position des partis de l’opposition présents à la CENI et dans ses démembrements. C’est tous ensemble que nous pouvons faire pression pour obtenir un scrutin transparent, apaisé et crédible.
 
 
Le Président National
 
Gerry Taama
 
 

Commentaires

comments

Publié le 25 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer