Le FNFI se rapproche un peu plus des populations des régions septentrionales

image_pdfimage_print

fnfi

Le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) a entamé sa politique de proximité et d’inclusion à travers l’inauguration ce samedi à Kara (environ 400 km de Lomé) d’une nouvelle agence après celle de Lomé, a constaté un reporter de l’agence AFreepress.

Prévue pour desservir la région de la Kara, la région Centrale et la région des Savanes, la présente agence a pour objectif d’appuyer le développement et la mise en œuvre des programmes du FNFI, notamment son premier produit « Accès des Pauvres aux Services Financiers (APSEF) dans les agences et points de services des partenaires des services financiers.

Pour ce faire, la nouvelle agence veillera à la mise en œuvre et le respect du protocole du produit APSEF dans les 3 régions, elle évaluera le ciblage de la population touchée par le produit en s’assurant qu’il est implémenté et mis en place dans toutes les localités et villages des trois régions, « dans le souci d’assurer une communication cohérente et professionnelle des programmes ».

Victoire Tomegah-Dogbé, ministre en charge du Développement à la Base, procédant à l’inauguration de l’agence FNFI de Kara, a indiqué que ce local répond aux aspirations du fonds.

 « La stratégie d’exécution des activités du FNFI prévoit l’ouverture d’une agence dans la région de la Kara. Aujourd’hui, cette agence est ouverte, ceci pour être plus proche des populations parce que comme l’insinue l’intitulé du fonds, c’est un Fonds National Inclusif. Pour que cette inclusion soit réelle, il faut être plus proche des populations  en développant des services de proximité », a-t-elle indiqué.

Elle s’est ensuite réjouie de la forte propension de la population, son adhésion « claire » et « spontanée » qui exige la déconcentration de la structure pour se rapprocher des populations.

Se lançant dans un exercice de bilan, la ministre Victoire Tomégah-Dogbé a fait savoir que le FNFI, à travers son produit APSEF, « progresse à merveille et a touché plus de personnes que prévu ».

« A ce jour la moitié de cible à toucher a été atteinte et plus de 150 000 personnes ont eu droit au crédit et certains parmi eux ont été formés et attendent le crédit. C’est un produit qui marche comme il faut même si des difficultés au niveau de la communication ont été relevées au début mais rapidement rectifiées à travers les sensibilisations », a-t-elle dit.

Lancé le 25 janvier 2014 par le Président de la République, Faure Gnassingbé, le FNFI suite au financement du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque Ouest-Africaine pour le Développement (BOAD), compte bouter la pauvreté hors des frontières du Togo en touchant par le biais de APSEF, 300 000 personnes d’ici la fin de l’année 2014.

La cérémonie a connu la participation des représentants de la BOAD, du préfet de la Kozah, de l’administration du FNFI et des autorités traditionnelles et religieuses de la ville de Kara.

Mao R.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*