« Il faut un ministre de la santé pour résoudre la crise de ce secteur », estime Jean Kissi du CAR

image_pdfimage_print

jean-kissi

Les crises que connait le secteur de la santé s’accentuent de jour en jour à cause de l’absence d’un ministre de la Santé au Togo pour gérer ce portefeuille, a estimé l’honorable Jean Kissi du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) reçu mercredi matin sur les ondes de radio Victoire. Le député du CAR s’est dit « étonné » que « dans un secteur en crise, il n’y ait personne pour détenir le portefeuille ministériel et plancher minutieusement » sur les solutions à apporter.

« Ce n’est pas possible que dans un Etat républicain doté de la gestion régalienne du pays, qu’un secteur en crise n’ait pas de chef de portefeuille, je ne comprends pas », s’est indigné M. Kissi.

Il en appelle à la « responsabilité du Chef de l’Eta »t pour organiser les Etats généraux de la santé comme il l’a promis dans son discours à la veille du 53ème anniversaire de l’indépendance du Togo. « Il faut qu’il se tienne des Etats généraux de la santé et qu’un ministre soit nommé. Le problème de ce secteur est tellement crucial que le ministre doit être quelqu’un de très fort, et être un ministre d’Etat », propose-t-il.

Le CAR estime qu’un « changement de système est nécessaire ». Pour l’honorable Jean Kissi, le pouvoir peut changer de main « si tous les déshérités du Togo qui subissent les crises se mettent ensemble, ils peuvent réaliser l’alternance et permettre que les richesses de ce pays soient répartis de manière équilibrée afin que tous les togolais aient de bonnes conditions de vie et de travail », a-t-il martelé.

Le ministère de la santé est rattaché à la Primature depuis la formation du second gouvernement d’Ahoomey-zunu en septembre 2013.

Gaël N.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*