Incivisme /Drapeau national déchiré, brûlé : Des « actes ignobles » désormais « sévèrement punis » (Gouvernement)

image_pdfimage_print

Ahoomey-Zunu_500

Des individus qui tenteront encore de déchirer, brûler ou de remplacer le drapeau national par celui d’un autre pays, seront « sévèrement punis », a averti ce vendredi le gouvernement dans un communiqué rendu public.

 

Ces derniers temps, des individus, pour des raisons non avouées, se livrent à des actes inciviques et anti-patriotiques inacceptables, lors des différentes manifestations de rue organisées de façon spontanée ou non dans certaines localités du pays.

 

« C’est ainsi que souvent certains individus n’hésitent pas à s’en prendre aux symboles de l’Etat, notamment le drapeau national généralement hissé au palais de chefs cantons ou dans les écoles. Par endroits, le drapeau national est soit descendu et déchiré, voire brûlé, soit remplacé par celui d’un autre pays », souligne le gouvernement.

 

Selon le gouvernement, ces différents « actes inciviques extrêmement graves qui n’honorent pas notre pays ont été observés dans plusieurs localités sur le territoire national ».

 

Le gouvernement « condamne vigoureusement ces actes ignobles et rappelle à l’attention de toute la population que le drapeau national est sacré et ne doit sous aucun prétexte, et quelles que soient les situations, faire l’objet d’atteinte de quelque nature que ce soit ».

 

« De tels actes, qui exposent leurs auteurs à la rigueur de la loi, seront désormais sévèrement punis », souligne le communiqué.

 

Précisons que les derniers actes inciviques se sont produits cette semaine dans le nord du Togo, lors de la manifestation des élèves. FIN

 
source

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*