Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



LA DIASPORA TOGOLAISE EN APARTHEID CIVIQUE AU FINANCEMENT DE RPT-UNIR

image_pdfimage_print

jacob_atayi


L’apartheid (mot afrikaans partiellement dérivé du français, signifiant « séparation, mise à part » dans une politique dite de « développement séparé »
 
La politique d’apartheid fut le « résultat de l’anxiété historique des Afrikaners obsédés par leur peur d’être engloutis par la masse des peuples noirs environnants »
Le pouvoir rpt-unir a peur du vote de la diaspora en sa défaveur.
 
« Permettez-moi de citer Martin Luther King :
L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité, seule la lumière le peut »
Une grande campagne des recalés du peuple togolais se déroule en ce moment contre l’ANC et son président Jean Pierre FABRE, parce qu’il refuse dans sa rigueur du respect de l’accord politique globale APG 2006, qui a permis au président du CAR Agboyigbo, d’être premier ministre et au fils d’Eyadema de devenir président de fait à vouloir renégocier les termes de l’accord dix ans après son application.
 
Ce qui est ubuesque, c’est que Agboyibo et Dégli tous deux hommes de loi connaissent les modalités de l’application d’une convention, d’un accord, avec son effet générateur.
Pendant dix ans ils n’ont pas une seule fois, monter au créneau pour dénoncer la non mise en chantier et du vote de la réforme constitutionnelle et institutionnelle.
Dans une mauvaise foi politicienne, chaque jour, sur les médias de RPT-UNIR, ils dénoncent, accusent, diabolisent, injurient, diffament à tour de rôle dans une campagne odieuse, salissante, nauséabonde, le leader de l’ANC, son parti, ses militants.
 
Tous les perclus politiques, les mal aimés du peuple togolais comme Agbéyomé, Koffi Yamgname, en rajoutent, excommunient l’ANC.
Parlons un peu de Koffi Yamgname, qui, chaque fois nous manque du respect à travers des déclarations tapageuses, ses émotions négatives, sa soif de devenir président du Togo.
Koffi Yamgname, quand nos parents, nos amis et nous-mêmes subissons les foudres de la dictature des Ganssingbé, où étiez-vous ?
 
En France dans le confort républicain d’un état de droit et laïc, vos visites au Togo se faisaient en délégation officielle, où le diable des togolais Eyadema, vous recevait dans son palais de Lomé II.
A ce jour, pourriez-vous témoigner au peuple togolais d’avoir perdu un membre de votre famille dans la dictature, ou avoir par membre de la famille avoir perdu plusieurs générations de durs labeurs les marchandises dans les marchés brulés à Lomé et Kara.
 
Pourquoi depuis des années, vous ne réussissez pas à regrouper la diaspora Togolaise en France ?
Chaque jour qui passe, vous mettez plus vos énergies, vos capacités à vouloir casser ce qui se fait au Togo pour le changement et l’alternance au lieu d’apporter vos idées pour réorganiser, améliorer.
Aujourd’hui, c’est le peuple togolais à travers l’ANC, les populations laborieuses, les paysans, les chômeurs, les cadres, qui sont devenus vos cibles.
 
L’ANC n’a pas refusé de vous donner la nationalité togolaise, c’est la famille Gnassingbé, mais aujourd’hui votre politique se résume à tout sauf l’ANC et Jean Pierre FABRE, venant de vous, c’est horrible, c’est cynique. Pour quel avantage ? Quelle promesse de la part de rpt-unir ?
De quel retour de l’ascenseur parlez-vous avec une démonstration tapageuse de haine et de mépris ?
Pourquoi on n’entend pas Koffi Yamgname dénoncer, dans l’étude de la loi scélérate, de CINA LAWSON, pour faire payer la diaspora de force pour la caisse de rpt-unir en téléphonant à nos parents, à nos amis, ou pour faire une démarche administrative.
 
Pourquoi on n’entend pas Agboyigbo, Agbéyomé, Apévon, dénoncer ce qui s’apparente à une organisation financière de collète de fonds au parti unique rpt-unir sans être membre de part la diaspora.
Pourquoi ce silence de Koffi Yamgname, alors qu’en France dans le pays Breton d’où habite Koffi Yamgname, les bérets rouges ont fait reculer le gouvernement français par leur refus de payer l’écotaxe pour les camions.
Koffi Yamgname, je suis désolé de vous le dire, vos batailles sont toujours contre le peuple souverain à travers le parti le plus populaire ANC.
 
Qu’est-ce qui vous empêche d’être un leader populaire, apprécié, aimé au Togo ?
Ce sont vos déclarations, votre manque de rigueur, votre indifférence, votre manque de solidarité.
Ce manque de confiance entre le peuple et vous-même.
En étant membre de CST, vous envoyez des missiles chaque fois contre cette organisation et encourager à Bassar la présentation à la législative passée un groupe se réclamant de vous de présenter une candidature contre le cst. De quoi jouez-vous ?
 
En France, la dernière fois tout le peuple était « Charlie », les partis et les dirigeants ont défilé pour soutenir la liberté d’expression, et condamner avec force la barbarie de tuer sans motif, sans jugement.
Au Togo vous condamner les marches qui ont fait plier deux présidents africains en moins d’un an, celui de Burkina Faso en exil et celui de Congo qui a retiré son article alinéa pour modifier la constitution.
Parce que les populations sont sorties pour manifester leur colère.
 
Au Togo, on tue les jeunes filles et élèves, on emprisonne, on torture, on pille les caisses et on refuse de payer les salaires, mais votre conscience, ne vous parle pas une seconde pour démontrer une petite sagesse à travers vos écrits, vos prises de parole, pour nous manquer de respect, nous qui portons le deuil de 50 ans de dictature, nous qui avons nos plaies béantes, des souffrances diffuses.
 
Non cela suffit, Koffi Yamgname, le peuple vous entend, mais ne vous écoute pas, la diaspora vous entend mais ne vous écoute pas, posez-vous la question sur le pourquoi ?
Koffi Yamgname, nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve selon Confucius.
 
Permettez-vous de vous citer encore Martin Luther King « il s’agit de transformer les obstacles que nous rencontrons en points de départs » l’enfer c’est d’avoir perdu espoir.
Charles de Gaulle disait que la fin de l’espoir est le commencement de la mort.
Et en ce moment, vous voulez décourager, démotiver la population pour maintenir le fils d’Eyadema Gnassingbé au pouvoir pour 10 ans supplémentaires ou jusqu’à 40 ans de pouvoir comme son père par vos propos qui ne sont pas dignes d’un républicain, d’un démocrate, d’un humaniste.
 
Pourquoi ne lancez-vous pas aussi l’appel de tous les franc-maçons franc-africains « rpt-unir, Obuts, ADDI , CPP » pour vous soutenir.
Je voudrais rendre un hommage à notre sœur Farida Nabourema, qui a été la première à nous alerter sur cette loi sur les appels téléphoniques de CINA LAWSON à l’endroit de la diaspora.
Nos parents ne sont pas payés régulièrement, à l’hôpital de Dapaong, les salariés en grève cumulent 16 mois d’arriérés de salaire.
 
La diaspora est privée du droit de vote, alors que Martin Luther King, a lutté et à donner sa vie pour avoir le droit civique aux afro-américains.
Mandela a lutté pour le même droit au noir de sud Afrique.
Pour Koffi Yamgname, Edem Kodjo, Agbeyomé, Agboyibo, Degli, Apevon, c’est un moindre mal l’apartheid civique de la diaspora.
Où se trouve le combat de Koffi Yamgname sur ce chapitre ?
Le rpt-unir, après nous avoir envoyé en dehors du Togo, nous demande avec arrogance de financer le parti qui nous torture en prélevant une dîme sur chaque appel téléphonique.
Peuple de la Diaspora togolaise, rassemblons-nous comme un seul homme pour mener des actions à rendre cette loi caduque.
« Chacun a la responsabilité morale de désobéir aux lois injustes » après l’arnaque des péages sans autoroute, c’est l’heure de payer des taxes de cotisations pour le parti rpt-unir.
La sagesse de l’expérience devrait nous persuader que seule la lutte et la bataille paieront contre cette dictature.
Le passé de ce régime est jonché des ruines de désespoir, de violence, de meurtres, de destructions de marchés, d’assassinat.
 
Peuple de la diaspora, seul le courage affronte la peur, et la domine, l’homme courageux reste enthousiaste même dans une situation désespérante, le lâche, demeure écrasé par les incertitudes de l’existence et perd le goût de vivre.
Tout ce qui doit être fait aujourd’hui de grand au Togo et dans sa diaspora c’est donner l’espoir pour l’alternance en 2015.
 
Peuple de la diaspora, peuple togolais menons batailles de la vie, de notre avenir pour chasser ce régime vampirisme qui suce nos sangs sur plusieurs générations.
Jacob Ata-ayi

 

Commentaires

comments

Publié le 29 janvier 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer