La STT juge illégale la menace de licenciement proférée par le gouvernement à l’endroit des fonctionnaires grévistes

image_pdfimage_print

stt_11mars2015


© togoactualite – Aux grèves à répétitions de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) qui paralyse depuis le début de l’année l’administration togolaise, le gouvernement togolais a réagit par des menace pa l’entremise de deux de ces ministres.
 
D’abord le ministre de la fonction publique ensuite son collègue des enseignements primaire et secondaire ont dans une note menacé de licencier les fonctionnaires qui ont observé au moins dix jours de grève de la Synergie.
Ce mercredi, la réponse de la Synergie de ne s’est pas fait attendre. Elle parle d’une violation fragrante du droit de grève reconnu constitutionnellement aux travailleurs et les différentes conventions de l’OIT ratifiés par le Togo.
 
« Le fait d’être impuissants rend malheureux. Quand on sait qu’on est impuissant on est malheureux . Aujourd’hui les gens savent que les travailleurs sont déterminés et ils manifestent leur impuissance par rapport à cette mobilisation. Ils voient qu’ils sont impuissants et c’est pour ça qu’on voit des réactions épidermiques qui sont celles de prendre ces notes », a déclaré le porte-parole de la Synergie Dr Gilbert Tsolenyanu au cours d’une rencontre avec la presse.
 
Si jamais ils hasardent à licencier un fonctionnaire togolais pour faute de grève, ils aurons une réponse foudroyante de des travailleurs du Togo, a pour sa part martelé Mme Nadou Lawson , la Coordinatrice de la STT pour qui si la Synergie est encore dans les rues cette année c’est qu’ » il y a des velléités dans le gouvernement qui veulent que la STT soin dans les rues en 2015 ça je persiste et je signe ».
 
« Qu’est-ce qu’il faudra encore faire pour qu’on puisse reconnaitre que la STT est de bonne foi », s’est-elle encore demandé.
A la population togolaise à qui leur mot d’ordre cause des désagréments, la Coordinatrice a lancé un appel du cœur à leur endroit.
 
« Nous sommes désolé que nos mouvements de grève causent des conséquences, des dommages à la population, nous nous en excusons vraiment la main sur le cœur. Nous demandons grand pardon à la population qui souffre de nos actions mais nous disons que là où nous sommes arrivés il faut que les grandes oreilles se lèvent, il faut que les grands bras se lèvent, il faut que les grandes bouches plongent la bouche si tant est que se fait dans notre parce que nous voyons une mauvaise volonté du gouvernement dans les revendications que la STT pose », a souligné Mme Lawson.
 
Notons que c’est en 2013 à la suite de l’adoption du statut général de la fonction publique que la STT a entamé des manifestations pour faire adopter sa plate forme en 8 points. Jusqu’à aujourd’hui aucun point n’a trouvé solution totale. Pour l’heure l’essentielle de la revendication de la synergie tourne autour de la revalorisation de la grille salariale.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*