L’annonce de la Cour constitutionnelle, un « non-événement », selon Me Dodzi Apévon

image_pdfimage_print

apevon


L’annonce faite par la Cour constitutionnelle que l’élection présidentielle de 2015 doit être ouverte entre le 17 février et le 5 mars 2015, suscite déjà des réactions dans le rang des opposants togolais. Le premier à réagir, c’est Me Dodzi Apévon, président du Comité d’action pour le renouveau (CAR).
 
Pour la radio France Internationale (RFI), ce mardi, le patron du CAR n’a pas caché sa « colère » face à cette annonce.
 
Pour lui, a poursuivi la même source, « l’annonce est une fuite en avant, ce n’est pas ce qu’on leur demande, c’est un non-événement ».
 
Le gouvernement prend acte de l’avertissement de la Cour constitutionnelle et compte mettre tout en œuvre pour donner les moyens à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de tenir le scrutin dans les délais.
 
Pour le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara, en tenant compte de cette mise au point de la Cour constitutionnelle, le scrutin présidentiel va se tenir à la mi-avril 2015.
 
A titre de rappel, l’annonce a été faite par la haute cour alors que la révision des listes électorales n’est pas du tout terminée, elle a à peine démarré dans la zone 2. Elle prendra fin le 23 février dans la zone 3.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*