Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Le CACIT veut bannir les violations des droits de l’homme en période électorale au Togo

image_pdfimage_print

cacit_torture


Selon le constat, chaque fois qu’il y a des élections présidentielles au Togo, il y a aussi des violations des droits de l’homme et des conflits qui naissent par-ci ou par-là.Pour éradiquer définitivement cet effet des élections au Togo, le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT), par l’entremise des femmes défenseurs des droits de l’homme, veut amener la population togolaise à éviter ces violences sous toutes ces formes avant, pendant et après l’élection présidentielle qui s’annonce à l’horizon.
 
C’est à travers une journée de réflexion qu’il a organisé ce jeudi à Lomé à son siège à l’intention de ces femmes dans la prévention et la gestion des conflits en période électorale.

Placée sous le thème : « le leadership féminin et la gestion des conflits électoraux », cette rencontre a permis à ces femmes de se familiariser à la gestion des conflits avant, pendant et après les élections pour l’apaisement social et politique au Togo.
 
Les échanges ont permis à ces femmes défenseurs de droits de l’homme d’identifier les sources de violences en périodes électorales, de faire par elles-mêmes des propositions en vue de prévenir les conflits.
 
Pour la coordinatrice du programme femmes défenseurs des droits de l’homme au CACIT, Grâce Sousoukpè, ces violences sont la cause des déplacements des populations, en quête de sécurité en attendant que le calme revienne.
 
« A l’analyse de ce fait, nous nous sommes dit qu’il faut appeler les femmes qui sont avant tout des mères et en particulier celles défenseurs des droits de l’homme pour réfléchir à ce qu’on peut faire pour que les élections de 2015 qui s’annoncent ne soient pas remplies de violences », a-t-elle précisé.
 
Joseph A.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 13 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer