Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Le gouvernement réussira à désamorcer la grève de la STT

image_pdfimage_print

stt_base


Après la réussite relative de la grève d’avertissement de 24 h observé la semaine par les travailleurs du Togo à l’initiative de la Synergie des travailleurs du Togo (STT), cette dernière remette le mot d’ordre sur cette semaine. Cette fois-ci pour 48h à pour demain jeudi et vendredi.
 
Face à la détermination de la Synergie de ne pas plier, le gouvernement se résout au dernier moment de satisfaire un des points revendicatifs de la Synergie à savoir le payement de la différence de salaire des agents après la signature de l’accord d’étape en 2014.
 
Selon le gouvernement cette différence s’élève à 909 millions de F CFA. Il appelle par conséquent les travailleurs tant du secteur public que privé à ne pas respecter le mot d’ordre de grève de 48 h qui débute demain.
Mais en jouant avec les nerfs des travailleurs et en acceptant de satisfaire qu’un des points des travailleurs mais aussi à la veille du début de mot d’ordre de grève, le gouvernement a-t-il fait une bonne communication pour que son appel à la reprise des activités soit suivi.
 
Pour l’heure, la Synergie n’a pas encore réagit à cette proposition du gouvernement surtout que les autres points revendicatifs n’ont pas trouvés satisfactions
 
COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT
 
Suite aux discussions que le gouvernement a eues avec les centrales syndicales les 10, 17, 28 décembre 2014 et 20 janvier 2015, après analyse des différents points et revendications exprimés par les centrales syndicales, le gouvernement accepte satisfaire au paiement de la différence de salaire observée en 2014, conformément aux résultats des discussions issues du Comité Technique mis en place après la réunion du 10 décembre 2014. Cette différence s’élève à la date d’aujourd’hui à la somme de 909 000 000 FCFA.
 
Les responsables des centrales syndicales seront informés des modalités de paiement de cette différence.
Quant aux autres points de la plateforme revendicative, les discussions se poursuivent au sein du Comité Technique chargé d’examiner et de proposer les solutions aux points de revendication des organisations syndicales.
Le gouvernement, suite à ce qui précède, demande à toutes les organisations syndicales de surseoir au mot d’ordre de grève prévu pour le jeudi 22 et le vendredi 23 janvier 2015. En conséquence, le gouvernement demande à tous les travailleurs du secteur public et privé de vaquer librement à leur occupation et d’être à leur poste de travail.
Fait à Lomé, le 21 janvier 2015
 
Le Gouvernement
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 24 janvier 2015


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer