Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Les acteurs de la société civile à l’école de l’argumentaire du plaidoyer pour les réformes constitutionnelles au Togo

image_pdfimage_print

plaidoyer_cvjr


© togoactualite – Le contenu du plaidoyer repose sur un argumentaire solide dont l’élaboration va franchir plusieurs étapes méthodologiques. Ce projet regroupe le gouvernement, l’Assemblée Nationale, les partis politiques ainsi que les électeurs.
 
Comment amener les parties en conflits à aboutir vers un accord pour l’apaisement ? C’est ce qui a motivé la tenue d’un atelier initié par la CNSC avec l’appui financier du PASCRENA qui vient de s’ouvrir à Kpalimé. La rencontre porte sur l’appropriation de l’argumentaire dans le cadre du plaidoyer pour les réformes constitutionnelles par rapport aux recommandations 5 et 6 de la CVJR . L’objectif est de permettre la compréhension et l’appropriation de l’argumentaire du plaidoyer par les organisations de la société civile. M. Paul AMEGANKPO est le directeur exécutif de la concertation nationale de la société civile(CNSC).
 
Les activités ont démarré par une première communication qui a porté sur le concept de plaidoyer dans une réforme constitutionnelle. Les participants à cet atelier sont essentiellement les membres de la CNSC de la région Maritime et des Plateaux Ouest qui serviront de porte flambeau pour la mobilisation sociale autour de ce grand projet. Au-delà de l’appropriation de l’argumentaire qui va sous tendre le plaidoyer, c’est de permettre aux acteurs de la CNSC de comprendre le contexte socio politique qui nécessite aujourd’hui l’engagement de la Société Civile dans un plaidoyer pour l’aboutissement des réformes. Au terme de ce plaidoyer, il est attendu la collecte de plus de 500 000 signatures auprès de l’électorat pour adresser une pétition à la Cour constitutionnelle pour décider cette dernière à convoquer un référendum populaire sur les réformes.
 
Pour M. Paul Amegankpo directeur exécutif de la concertation nationale de la société civile(CNSC) « La réussite dudit plaidoyer dépend non seulement de la qualité de ceux qui le portent mais aussi de la pertinence de l’argumentaire qui motive et soutient l’action ». »La société civile togolaise n’ayant jamais pris de pareille initiative, nous devons prendre soin de bien préparer les acteurs pour que les pétitions collectées ne souffrent d’aucune contestation ». Mon souhait est de voir s’opérer ces réformes de manière consensuelle par la seule action de plaidoyer, a-t-il ajouté.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 23 novembre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer