Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Les responsables de l’USET présentent leur excuse à Florent Maganawé devant la presse

image_pdfimage_print

manganaw

Les responsables de l’Union Syndicale des Enseignants du Togo (USET), à travers une lettre adressée au ministre des Enseignements Primaire et Secondaire, ont présenté des excuses au gouvernement pour le « vice de forme » dont a été l’objet la lettre de préavis de grève de leur syndicat.

 

Ces excuses ont été présentées au cours d’un point de presse tenu ce lundi au cabinet du ministre des Enseignements Primaire et Secondaire, Florent Maganawé.

Selon le secrétaire général dudit syndicat Sodja Kalaha, la lettre « viciée » émane de certains membres de l’USET, qui n’ont pas consulté le bureau de l’USET avant de rédiger ce préavis de grève envoyé au ministre.

 

A la même occasion, les autres syndicats d’enseignants ont déclaré « ne pas être mêlés ni de près ni de loin » à cette lettre de préavis de grève, évoquant comme raison « qu’il ne vaut pas la peine de faire pression sur le gouvernement alors que les discussions sont en bonne marche ».

 

« Nous ne sommes pas engagés dans la logique de grève. Le gouvernement a pris acte de nos revendications par rapport aux prélèvements sur nos salaires, et nous espérons qu’ils prendront dans les prochaines semaines des engagements pour nous satisfaire », a souligné Kougan Aholoussi, secrétaire général de la fédération des enseignants affiliés à la CNTT.

 

Présidant la rencontre avec la presse, le ministre Florent Maganawè des Enseignements Primaire et Secondaire a salué la démarche de l’USET qui a « reconnu que la lettre de préavis de grève était truffée de faux et usage de faux ».

 

« Nous avons pris acte de vos revendications, et nous allons réfléchir au remboursement avec tous les acteurs protagonistes. Cependant nous n’avons aucune contrainte de temps », a déclaré le ministre qui invite les enseignants à être « patients » dans leur revendication.

 

Les enseignants à travers leurs syndicats réclament depuis quelques années déjà de meilleures conditions de vie et de travail.

 

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 15 avril 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer