Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Les sociétés civiles d’Afrique anticipent les crises post- électorales en 2015

image_pdfimage_print

colloque_crise_electorale


Hantées par les crises post-électorales au Kenya, au Zimbabwe en 2008 et en Côte d’Ivoire en 2011, les sociétés civiles d’Afrique en général et en particulier la société civile du Togo s’engagent désormais à anticiper les difficultés potentielles liées aux prochains scrutins qui auront lieu cette année sur le continent.
Pour ce faire, elles tiennent mardi à Lomé et ce pour trois jours un colloque international sur le sujet, réunissant les différents consultants et acteurs de la société civile venus d’Egypte, d’Ethiopie, du Ghana, du Kenya, de l’Ouganda, de la Serra-Léone, de la Zambie, du Zimbabwe, du Togo et même du Brésil.
 
Organisé par le Collectif des Associations contre l’Impunité au Togo(CACIT) et Governance Network International(GNI), ce colloque se veut un cadre d’échange et de partage d’expériences entre les acteurs de la société civile du Togo et leurs collègues d’autres pays et vise à contribuer à la consolidation de la paix et de la démocratie en Afrique.
 
Pour David Tchakoura, Coordinateur et Représentant du GNI au Togo, cette réunion permettra aux participants d’avoir une connaissance sur les orientations et les outils susceptibles de renforcer l’efficacité du soutien des acteurs de la société civile aux procédures électorales en Afrique.
 
« A travers cette rencontre d’échange d’envergure internationale, nous espérons renforcer les capacités des acteurs en charge des processus électoraux en Afrique », a ajouté Tchakoura.
 
Pour rappel, en dehors de la présidentielle d’avril prochain au Togo, l’Afrique se prépare en cette année de 2015 à plus de quinze élections présidentielles, législatives et locales. Sur ce il importe que des actions de ce genre se multiplient pour barrer la voie aux violences post-électorales qui sont de nature à ternir l’image de toute démocratie représentative.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 24 février 2015


Catégorie(s) : Société
Tags : , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer