Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

MMLK / Togotélécom : une honte nationale

image_pdfimage_print

togotelecom

Lomé le 20 avril 2015A

 
 
Madame la Ministre des
Postes et l’Economie Numérique
LOME
 
L’INCONNUE ART & P DOIT SA CREDIBILITE ET SA SOUVERAINETE REPUBLICAINE EN JOUANT FIDELEMENT SON ROLE D’ARBITRE ET DE CONSEIL EXEMPLAIRE ENTRE TOGOTELECOM ET LES CONSOMMATEURS
 
Nous ne le dirons jamais assez qu’au Togo, tout porte à croire qu’on est sur une autre planète.
Face aux désagréments subis par les clients de Togotélécom depuis plus de deux (02) mois déjà, le mutisme coupable et/ou la complicité de nuire de l’ART & P, il nous vient de rappeler que nous ne pouvons plus tolérer plus longtemps cette manière primitive et antirépublicaine de gérer et d’administrer notre source du bien-être commun. Togotélécom en est une illustration.
 
L’ART & P, de par sa compétence, devait déjà sanctionner sévèrement Togotélécom pour soulager au moins les consommateurs et garantir ainsi sa confiance auprès de ces derniers. Mais malheureusement, ceci n’est pas encore dans son agenda ni dans son cahier de charges. Alors qu’elle aussi est victime de cette criminelle prestation de Togotélécom ou des plaintes recevables lui sont adressées ou à sa connaissance, étant muselée par les ‘‘ Gros bras ’’ elle se plait de se faire oublier par les citoyens. A quand l’indépendance institutionnelle dans notre pays ?
 
Togotélécom se permet de servir aux consommateurs une salade de déficit de communication, de mensonge, d’incompétence, mépris et de duperie qui, juridiquement sont pénales. Mais, l’impunité étant un de ses boucliers, tout se passe comme si de rien n’était.
 
En exemple, pendant plus d’un mois que le téléphone et l’Internet sont coupés :
– Des familles entières sont plongées dans la disette, tout simplement parce que leurs premiers responsables tirent leurs revenues via des cybers, transfert d’argent, etc. ;
 
– Un malade dont un transfert d’argent devrait lui permettre de se soigner, mourrait gratuitement ;
 
– Des hommes d’affaires et des sociétés ont beaucoup perdu de leur crédibilité vis-à-vis de leurs correspondants à l’étranger pour n’avoir pas vite répondu aux mails ou coups de fils et de leurs chiffres d’affaires.
 
Lors d’une rencontre avec les autorités de Togotélécom, après les cris de détresse et réclamations tous azimuts, il nous a été dit que le projet de remplacement du serveur de facturation en cours est de fournir des offres plus alléchantes aux consommateurs, alors qu’elles sont plutôt méchantes et criminelles.
Aussi, tout allait se mettre en ordre au plus tard la fin du mois de mars 2015; nous a-t-on promis, mais hélas. C’est le triste constat à ce jour.
 
En référence à la lettre circulaire du Directeur Général de Togotélécom, (copie en annexe) relative aux désagréments subis par les consommateurs surtout de l’offre MFRI, Togotélécom se plait de faire payer les anciens clients 59 460F CFA/par mois pour la même offre de 512Kbits d’Internet uniquement. La communication vocale est payée en supplément. Alors que précédemment, le même débit était à 44 0000F CFA/par mois, Internet et voix confondus.
 
Des services Internet payés par les consommateurs mais non fournis à ce jour (Vérifiables et justifiables).
 
Le scandale à ce jour : la fameuse nouvelle plate-forme de facturation n’arrive pas à créer de nouvelles lignes téléphoniques filaires et de nouvelle connexion Internet, les nouveaux demandeurs sont ainsi bloqués et doivent prendre leur mal en patience.
 
Le débit souscrit par les clients est toujours insuffisant à leurs terminaux et/ou qui flotte.
 
L’opacité dans la fixation des prix : Les frais d’abonnement des lignes filaires téléphoniques qui sont passés de 109 000F CFA à 73 600F CFA entre-temps, sont actuellement à 120 800F CFA pour les sociétés et à 70 800F CFA, et ceci sans aucune communication ni changement des documents juridiques y afférents.
 
Eu égard à ce qui précède, le MMLK-La voix des sans voix recommande à l’ART & P :
– de se faire découvrir et largement connaitre par les citoyens et les consommateurs des services téléphoniques.
– de disposer d’une réelle plate-forme physique et virtuelle d’interface (Infos, perspectives, suggestions, plaintes, conciliations, etc.) entre les prestataires des services de télécommunications et les consommateurs.
L’ARSE peut se réjouir aujourd’hui de la confiance des clients de la CEET pour avoir pris des dispositions nécessaires et crédibles à ce effet.
– d’accorder une attention particulière aux consommateurs, car sans eux ces sociétés auraient investi dans le néant.
– d’aider Togotélécom à se relever de ses cendres, car son cas devient une honte nationale.
 
Rappelons que des actions d’incivilité sont entreprises les jours à venir si rien n’est fait.
 
Face à ce mic mac en cette période sensible, nous osons croire que Togotélécom ne va plus nous mettre dans le blackout total comme c’est le cas en 2005 lors de la présidentielle ; alors que les rumeurs stipulent que les vrais motifs de ce nouveau serveur sontt ailleurs.
 

Le Secrétaire Administratif,
 
AGBENENE Koffi
Ampliation
ART & P, ATC, LCT, ODDH, Togotélécom, médias

 
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 23 avril 2015


Catégorie(s) : Economie
Tags : , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer