Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Pascal Bodjona annonce son retour éminent en politique

image_pdfimage_print

bodjona_23juin2014

© togoactualite – Après près de deux ans de bannissement dans une affaire juridico-politique pompeusement dénommée « affaire d’escroquerie internationale », Pascal Bodjona, l’ancien ministre de l’administration territoriale et porte-parole du gouvernement, Faure Gnassingbé a fait son come back médiatique ce lundi. Pour la circonstance, la salle de presse de l’hôtel Eda-Oba s’est révélée exigüe pour contenir toute l’armada de journalistes qui ont fait le déplacement, on a dû changer de salle.

A retenir de cette conférence de presse deux annonces du ministre. C’est par ces mots que l’ancien bras droit de Faure Gnassingbé a débuté son intervention « Je sais que le Togo tout entier, le monde tout entier attend la position du ministre Bodjona. Qu’il soit clair comme on ne peut pas refuser à un menuisier de scier le bois, personne, je dis bien personne, y compris les aberrations judiciaires ne sauront arrêter le ministre Bodjona de la scène politique. Je vous dis solennellement que je serai présent de la scène politique », annonçant son retour prochain sur la scène politique.

Ensuite le ministre Bodjona a instruit ces avocats à ester deux plaintes. L’une à l’interne contre «contre les magistrats véreux qui ont contribué à ma séquestration et porté atteinte ainsi à ma liberté » et l’autre à l’externe au niveau de la cour de justice de la CEDEAO.

Pascal Bodjona, ministre dans le dernier gouvernement Houngbo 2 est poursuivis dans une double plainte déposée contre lui par le richissime homme d’affaire émiratie El Abass Youssef qui l’accuse avec son cousin Agba Bertin d’escroquerie sur des fonds estimés à des milliards de F FCA. Alors que les deux hommes sont en liberté, la justice s’acharne contre l’homme politique devenu gênant dans l’entourage du chef de l’Etat.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Publié le 23 juin 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*



Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer