Des porcs décimés à Agoméglozou par le virus de la « peste porcine africaine »

image_pdfimage_print

porc


Le virus de « la peste porcine africaine » a provoqué mercredi la mort de plusieurs porcs dans le canton d’Agoméglozou, dans la préfecture de Bas-Mono, a appris l’Agence Afreepress du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le colonel Ouro-Koura Agadazi.
 
Selon un communiqué dudit ministre, ce sont les résultats des analyses réalisées par le laboratoire central vétérinaire de Lomé sur les porcs résiduels qui ont confirmé la présence de ce virus chez ces animaux morts.
 
Après avoir rappelé à la population togolaise ce que c’est que la peste porcine africaine, le gouvernement dit avoir pris un certain nombre de mesures « urgentes » pour circonscrire le développement de ce virus à d’autres foyers.
« Face à cette situation, les mesures urgentes ont été prises pour réduire l’ampleur de propagation du virus responsable de la maladie. Ces mesures concerne le recensement des foyers, l’abattage des animaux contaminés, la désinfection des milieux contaminés, l’observance de toutes les mesures sanitaires et l’interdiction de la divagation et de la circulation des porcs et des produits des porcs », dit le communiqué.
Toutefois, la population et particulièrement les éleveurs sont appelés à plus de vigilance et au respect scrupuleux des mesures élémentaires d’hygiène conformément à la loi de la police sanitaire en vigueur au Togo.
 
Selon les explications du ministre, la peste porcine africaine « est une maladie animale qui attaque uniquement les porcins domestiques et sauvages. Elle cause des mortalités dans les élevages de porcs et n’a aucun effet sur la santé humaine. Elle engendre néanmoins des conséquences économiques graves pour les éleveurs ».
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*