Présidentielle 2015: Le CST veut rouler le peuple togolais selon Apévon

image_pdfimage_print

apevon_ameganvi


Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) et l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) semblent manger à la même écuelle. Au cours d’une rencontre avec la presse, le président du CAR, Me Apévon Dodji (photo) fait croire que le Collectif Sauvons le Togo (CST) veut « rouler le peuple togolais ».
 
Selon les explications du président national du CAR, les deux partis ont claqué la porte du dialogue parce que ayant des avis divergents. Alors que ces derniers martèlent la nécessité d’opérer les réformes institutionnelles et constitutionnelles avant la présidentielle de 2015, le CST n’en fait pas une priorité. ” Le CST veut aller aux élections d’abord et les réformes après. Ils veulent rouler qui?“, a lâché Me Apévon.
 
Du côté de l’ADDI, Dr Kampatibe estime avoir claqué la porte “parce que la question de la candidature unique est un poison, battons- nous pour les réformes “.
 
Jean-Pierre Fabre a été désigné par quelques partis politiques, candidat unique de l’opposition sous la bannière CAP 2015. Mais pour le CAR et l’ADDI, Fabre n’est pas leur candidat indiquant que le président de l’ANC est «le candidat du commun».
 
Le CAR et l’ADDI annoncent introduire des propositions de lois à l’Assemblée nationale. Seulement, il faut au moins 19 signatures, les deux partis veulent courtiser d’autres formations politiques représentées à l’hémicycle pour avoir leur soutien.
 
Africardv
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*