Présidentielle 2015 : La CENI prend les précautions pour le vote par anticipation

image_pdfimage_print

ceni_pdt


Le vote par anticipation des forces armées et de sécurité avant le vote général divise souvent les candidats en course du scrutin présidentiel au Togo. Mais, la raison principale de ce vote, est une précaution qui permet aux hommes en uniforme d’assumer pleinement leur rôle de sécurité au jour du scrutin.
 
Dans son interview avec la Radio Kanal fm, le Président de la CENI, Tafa Issifou Tabiou a précisé jeudi que « ce n’est pas la CENI qui fait voter mais c’est le code électoral en son article 117 qui autorise les membres de forces armées et de sécurité à exercer leur droit de vote par anticipation en cas de besoin ».
 
Pendant les scrutins précédents, les éléments de forces de sécurité ont toujours voté avant le jour J. « C’est une précaution qui est prise pour permettre à nos frère en uniforme de pouvoir exercer leur droit de vote, se libérer de cette contrainte et pouvoir s’occuper de la sécurité de leurs concitoyens, aussi bien dans les centres de vote que partout ailleurs sur le territoire national au jour de vote général », a expliqué le Président de la CENI.
 
D’après lui, il est nécessaire de faire voter les forces de l’ordre avant les civiles parce qu’ils ont le même droit de vote que leurs concitoyens pour assurer correctement la sécurité de vote général. C’est un moyen d’éviter les violences et de sécuriser le vote proprement dit pour le rendre moins discutable. « Cela veut dire que, ne vote ce jour là que ceux qui ont effectivement droit et pas d’autres personnes. Nous avons prévu assez de clés que lorsqu’un centre est retenu, tous les bureaux de vote ce centre, doivent être ouverts », a-t-il déclaré. Ce qui n’était pas le cas par le passé lors des élections précédentes.
 
La nouvelle stratégie de ce vote par anticipation, est que chaque élément de sécurité va voter dans son bureau de vote où il s’était effectivement inscrit sur la liste électorale parce que « tous les bureaux de vote de ce centre seront ouverts ».
 
Selon Taffa Tabiou, ceux qui ne sont pas des centres qui sont retenus, ont aussi la possibilité d’exercer leur droit civique par anticipation même s’ils se sont inscrits dans un autre centre de vote au moment de recensement électoral. « Quelqu’un qui est inscris dans un centre X qui n’est pas retenu, peut voter valablement dans le centre Z. Mais, nous prévoyons que dans ce cas qu’il s’enregistre sur un formulaire qui est prévu par la CENI. C’est un formulaire d’un votant par anticipation. Ceux qui ne sont pas du centre de vote par anticipation, vote par dérogation et s’inscrivent sur un autre formulaire prévu à cet effet», a-t-il indiqué.
 
Pour ce vote, la CENI prévoit donc deux (2) registres proprement dits du bureau de vote et un formulaire volant à remplir par ceux qui vont venir de centres qui ne sont pas retenus.
 
Une autre disposition est que ceux qui votent par anticipation, que se soit dans leur bureau de ou par dérogation sur un formulaire séparée, ne peuvent pas être détenteur du vote par procuration parce que les procurations par le passé ont créé beaucoup de confusions. A ce niveau, le code électoral prévoit que pour donner une procuration, le mandant doit figurer sur la même liste du bureau de vote que le mandataire qu’il charge de voter en son nom et place.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*