Présidentielle du 25 avril : « Je vote et je fais voter Faure » (Mme Dédé Ahoéfa Ekoué)

image_pdfimage_print

Dede_Ahoefa_Ekoue_06fev2015

« Je vote et je fais voter Faure » : c’est sous ce slogan que Mme Dédé Ahoéfa Ekoué, la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, a sensibilisé vendredi les femmes du parti « Union pour la République (Unir/Parti au pouvoir) « , du quartier Adidogomé, afin qu’elles accordent leur voix à Faure E. Gnassingbé, président dudit parti à la présidentielle du 25 avril prochain., a constaté l’Agence Savoir News.

 

Commerçantes, artisanes et fonctionnaires pour la plupart, ces femmes ont été informées sur la façon dont elles doivent poser le doigt sur le bulletin, comment le plier, afin éviter les bulletins nuls ainsi que les raisons qui motivent le choix du candidat Faure Gnassingbé. Un accent particulier a été mis sur le rôle qu’elles doivent jouer en cette période électorale afin que tout se passe dans un climat de paix.

 

Aboka Kossi , Chef de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe et président des points focaux Unir du canton d’Aflao ainsi que plusieurs responsables d’institutions de la République, de différents programmes et mécanismes mis en place par le gouvernement pour aider jeunes, femmes, artisans, agriculteurs, pauvres, retraités et fonctionnaires ont animé la rencontre aux côtés de la ministre.

 

Selon Mme Ekoué, le candidat du parti au pouvoir souhaite que les élections se déroulent « dans la paix » et comme on le sait, les femmes jouent un « rôle important » dans l’apaisement des communautés, à commencer par leurs familles.

 

« Nous avons voulu encourager les femmes à sortir pour voter parce que voter est un devoir du citoyen et nous pensons bien qu’à travers cette sensibilisation, ces femmes vont encourager d’autres femmes à venir voter »
Selon la ministre, un vote au président candidat est un vote pour le développement, car le président sortant a un bilan imposant pour le pays en termes de développement, et c’est cette élection qui va déterminer comment notre pays va se positionner pour son développement. Les femmes ont été invitées à voter utile car dit-elle : « Nous voulons nous assurer que les femmes sachent l’enjeu de ces élections ».

 

Les responsables du parti Unir ont rappelé aux femmes toutes les initiatives et mécanismes mis en place par le gouvernement (Faiej, Provonat, Pdc+, Fnfi, Ajsef, Apsef, Agsef, etc.) pour favoriser l’éducation, réduire la pauvreté, améliorer l’employabilité des jeunes, leur offrir des emplois, les inciter à l’entrepreneuriat, etc.

 

Elles ont été enfin exhortées à se lever tôt pour le vote afin d’éviter les grandes affluences souvent constaté en fin de journée. « Des fois ce qui est regrettable, c’est que les gens viennent quand c’est fermé. C’est des opportunités ratées pour exprimer la voix des citoyens » a conclu Mme la ministre.

 

Au total cinq candidats dont le président sortant Faure Gnassingbé et Jean Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition, sont en lice pour ce scrutin à un tour. La campagne électorale a démarré depuis le 10 avril dernier et prendra fin le 23 avril à minuit.

 

Rappelons que éléments des forces armées et de sécurité, appelés à assurer la sécurité le jour du scrutin, voteront par anticipation le 22 avril.*FIN*

 

Anani Elom AGBOH

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*