Présidentielle : Quatre représentants de l’UNIR à la CENI, « virés » par ce parti pour « manquements graves »

image_pdfimage_print

unir_faure

Quatre des cinq représentants de l’Union pour la République (UNIR, au pouvoir) siégeant à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ont été virés par ce parti pour « manquements graves », a appris l’Agence Savoir News auprès de ladite formation politique.

 

Il serait reproché à ces derniers de n’avoir pas recueilli l’avis de l’état major de ce parti, avant d’approuver la date du 21 avril, retenu par la CENI pour la prochaine présidentielle. Cette date sera proposée au gouvernement. Car selon la constitution, c’est le gouvernement qui convoque le corps électoral, sur proposition de la Commission électorale.

 

Des sources proches des intéressés affirment qu’ils auraient plutôt « démissionné » et non « viré » de la CENI.

 

La proposition de la date du 21 avril, fait également rougir les cinq représentants du Combat pour l’Alternance Politique (CAP 2015, opposition) à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) qui ont décidé de se « désolidariser » de la suite du chronogramme établi par l’Institution.

 

Selon eux, la CENI « n’est plus habilité à proposer une date pour la tenue du scrutin présidentiel ». Ils demandent à la classe politique de « rechercher par voie consensuelle, une date pour le prochain scrutin ». Mais ces derniers n’ont pas quitté la CENI.

 

Rappelons que la CENI est composée de 17 membres : Cinq membres désignés par la majorité parlementaire, cinq membres par l’opposition parlementaire, trois membres des partis politiques extraparlementaires, trois membres de la société civile et un membre désigné par l’Administration. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*