Présidentielle : « Si le report peut permettre de compléter le travail de la mission de l’OIF (…) il doit être considéré comme une mesure de détente et de décrispation du climat politique » (Gilbert Bawara)

image_pdfimage_print

gilbert_bawara_600

Le gouvernement togolais a décidé vendredi de reporter au 25 avril, la date de la présidentielle, initialement prévue le 15 avril.

 

Ce report fait suite à la demande formulée mardi dernier par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) pour permettre à la mission d’experts de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) d’aider la Commission électorale nationale indépendante (Céni) à « nettoyer » le fichier électoral.

 

« Si le report du scrutin peut permettre de compléter le travail de la mission de l’OIF, de déterminer les bureaux de vote, de permettre aux partis politiques de désigner leurs représentants dans les bureaux de vote, de renforcer et améliorer la formation des membres des bureaux de vote, d’améliorer et renforcer l’éducation et la sensibilisation des citoyens concernant le spécimen du vote, nous pensons que ce report doit être considéré comme une mesure de détente et de décrispation du climat politique », a souligné ce vendredi le ministre de l’administration territoriale Gilbert Bawara, lors d’une rencontre de sensibilisation des populations de Baguida.

 

« Voilà pourquoi le gouvernement a examiné cette proposition dans un esprit plutôt favorable », a-t-il précisé.

 

Selon le ministre, tous les candidats ont envoyé leurs experts pour assister la mission de l’OIF, afin que « toutes les inquiétudes soient levées ».

 

Le fichier électoral est fortement contesté depuis quelques semaines par les candidats de l’opposition qui dénoncent de « graves irrégularités ».

 

Pour ces derniers, ce fichier comporterait plusieurs milliers de doublons. Il comporterait entre 600 et 900 mille doublons, avait avancé mercredi dernier, Alberto Olympio.

 

Première personnalité à annoncer en grande pompe sa candidature, le président du Parti des Togolais n’a plus déposé ses dossiers, dénonçant un fichier électoral « vérolé ».

 

Rappelons que cinq candidats dont le président sortant et le chef de file de l’opposition Jean Pierre Fabre sont en lice pour ce scrutin à un tour. Faure Gnassingbé, 49 ans, est en route pour un troisième mandat de cinq ans. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*