Quatre organisations de la société civile appellent au boycott des services téléphoniques et des produits pétroliers les 19 et 20 novembre

image_pdfimage_print

telephonie_clients


Quatre (4) organisations de la société civile appellent la population togolaise au boycott des services téléphoniques et activités connexes le 19 novembre et au boycott des services des stations de vente des produits pétroliers le 20 novembre.

Il s’agit de la Ligue des consommateurs togolais (LCT), du Comité de réflexion et d’action pour la promotion des droits de l’homme (CRAPH), de l’Association des victimes de torture au Togo (ASVITTO) et du Mouvement Martin Luther King (MMLK).

Sur la question de la vente illicite du carburant frelaté, les organisations reprochent au gouvernement les moyens et estiment que « la lutte contre la vente du carburant illicite cause plus de dégâts que les conséquences de la vente elle-même ».

« S’il est vrai que le commerce du carburant illicite est une activité à risque et qu’il faille le combattre avec la dernière rigueur, il n’en demeure pas moins vrai que les moyens utilisés pour la lutte sont parfois contre nature et ne permettent pas la paix sociale», indiquent-elles dans une déclaration.

Il y a quelques jours, la poursuite du carburant frelaté à Zowla (35 km à l’est de Lomé) a fait un mort et plusieurs blessés par balles.

Telli K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*