Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Refondation des forces de défense et de sécurité : Faure Gnassingbé face aux FAT ce mercredi, annonce les couleurs

image_pdfimage_print

faure_armee

Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé avait annoncé le 5 juin dernier lors de la présentation du +Grand rapport+ des Forces Armées Togolaises (FAT), son intention de refonder » le système de défense et de sécurité sur des « bases nouvelles ». Cette décision, avait-il souligné, vise surtout à donner de pleines capacités opérationnelles aux FAT.

 

Ce mercredi, le président togolais était encore face aux FAT au camp Général Gnassingbé Eyadéma, rencontre au cours de laquelle il a clairement annoncé les couleurs, car selon lui, cette refondation est « rendue nécessaire par l’évolution des menaces qui peuvent atteindre notre pays et aussi par l’instabilité de nombreux pays de notre continent. Votre mission est et demeure, la protection de nos concitoyens dans le cadre fixé par nos institutions démocratiques ».

 

Ont pris part à cette rencontre : le chef d’Etat major général des FAT, les chefs d’Etat major d’armées, des officiers et généraux, ainsi que des chefs de corps et commandants d’unités.

 

Selon Faure Gnassingbé, la refondation des forces de défense et de sécurité est surtout la garantie de la souveraineté de notre pays qui ne peut, ni ne doit, laisser à personne d’autre, le soin d’assurer sa sécurité et la défense de ses intérêts.

 

Cette refondation sera conduite par le chef d’Etat major général des FAT et des chefs d’Etat major, ainsi que le directeur général de la gendarmerie nationale.

 

« Ils conduiront la refondation des forces de défense et de sécurité à laquelle participera également de la police nationale, avec un souci constant de cohérence et d’efficacité. Ainsi, tous ensemble, nous participerons au développement de notre beau pays dans un cadre de paix, de sécurité et de sérénité », a souligné Faure Gnassingbé.

 

« Je suis conscient des efforts que je vous demande pour cela, mais en choisissant le service des armes, vous n’avez pas à rechercher la facilité. L’honneur de servir notre nation, de garantir sa liberté ne se fait pas dans la facilité et le laisser-faire. Il vous impose une rigueur de tous les instants, une disponibilité et un professionnalisme que je vous aiderai à atteindre. Je consentirai un investissement constant et important pour votre formation, sans oublier son aspect moral qui doit faire partie intégrante de votre préparation aux combats », a promis le chef de l’Etat.

 

« Nous ferons également des efforts pour améliorer l’infrastructure des unités. Et je viens de donner récemment, des directives précises pour cela. Et j’attends de vous, et de vos chefs, un engagement et une rigueur sans faille pour la mise en œuvre de notre refondation », a-t-il martelé, avant de mettre en garde : « je serai sans aucune faiblesse pour tous ceux qui ne voudront pas comprendre que notre pays a besoin de tous pour aller de l’avant ».

 

La refondation proposée par Faure Gnassingbé a pour objectif de « donner les pleines capacités opérationnelles aux armées pour leur permettre de mieux assurer la paix indispensable au développement, à l’équilibre et à la démocratisation de notre pays ».

 

Ainsi, le président togolais entend répondre à trois impératifs principaux : garantir la souveraineté et la sécurité de notre pays, préserver nos compatriotes contre toute attaque extérieure et toute agression terroriste à l’intérieur de nos frontières, assurer la paix indispensable au développement, à l’équilibre et à la démocratisation de notre pays.

 

Pour cela, il a décidé de la mise en place d’une « nouvelle organisation militaire territoriale, sans modification de l’organisation administrative actuelle ».

 

Elle comptera deux régions militaires et deux régions de gendarmerie dont les sièges seront respectivement à Lomé et à Kara, ainsi que cinq secteurs militaires correspondant aux grandes régions administratives (deux au sud et trois au nord).

 

Les forces seront plus mobiles et mieux réparties en particulier avec la création de deux Bataillons d’Intervention Rapide (BIR) à partir d’éléments existant et une installation équilibrée des moyens de soutien et d’appui sur l’ensemble du territoire national. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 3 juillet 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer