« Rôle et pouvoirs du Président de la République » décortiqués par le parti des Togolais

image_pdfimage_print

parti_togolais


Un mois après son premier congrès ordinaire, le Parti des Togolais a continué samedi à Lomé son programme de formations en éducation civique à l’endroit de la population togolaise avec une conférence-débat autour du thème : « rôle et pouvoirs du Président de la République », a constaté l’Agence de presse Afreepress.
 
Animée sur deux (2) points essentiels, notamment les prérogatives du Président de la République et ses limites par le professeur Magloire Kuakuvi, enseignant des universités publiques du Togo, cette conférence, selon Nathaniel Olympio, l’un des responsables de cette formation politique a été très « riche ».
 
« Il nous a tenu une conférence très riche et très instructive. Il nous a fait comprendre quelles étaient les prérogatives que la Constitution donne au Président de la République, quelles en sont également les limites », a-t-il déclaré à la fin de la rencontre.
 
Selon lui, beaucoup de questions pertinentes ont été posées, « ce qui prouve que le citoyen togolais a envie de connaître ces institutions et d’être mieux informé ».
 
Après avoir remercié les participants qui se sont « massivement » déplacés, Nathaniel Olympio a ajouté que cela est source d’encouragement pour le Parti des Togolais qui a mis en place ce programme comme l’a demandé Alberto Olympio, le président du Parti.
 
Selon le formateur, le Président de la République au Togo dispose de pouvoirs « énormes » en vingt-et-un (21) points. « Ce qui pose la question éthique de son profil, il faut que ce soit quelqu’un d’intègre, fort mentalement, moralement et physique. Or, nous avons l’impression que quelques fois, les gens conçoivent le métier de président de la République comme une cinécure », a-t-il martelé.
 
Sur la question des limites des pouvoirs du Président de la République, il a rappelé aux participants que celui-ci n’a pas des pouvoirs « illimités ». Il est limité dans ses actes par la Constitution et la Haute Cour de Justice peut le destituer en cas de trahison ou de comportements à même de destabiliser le pays », a-t-il ajouté.
 
Le Parti des Togolais a initié il y a un temps ce programme de formation civique destiné à toute la population togolaise et qui vise à amener le citoyen à « une meilleure compréhension de la chose politique ».
 
« Ceci va aider le citoyen à prendre ses décisions et à faire ses choix et à participer à la démarche de démocratisation du pays. Il va également contribuer à éclairer le citoyen sur l’orientation que les leaders politiques veulent donner au pays », rassure le Parti organisateur.
 
A l’issue du congrès du 1er et 2 août derniers, Alberto Olympio a été plébiscité à plus de 98% des délégués venus des 35 préfectures du Togo et de Lomé Commune pour être candidat du parti aux prochaines élections présidentielles.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*