Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Santé : Des sages femmes à l’école du bon accueil et de « l’hygiène verbale »

image_pdfimage_print

sages_femmes

« Ne dit-on pas assez souvent qu’un malade bien accueilli est à moitié guéri ? » C’est en ces termes que Mme Amata Gnagna — qui a représenté le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) — a interpellé quelque 35 sages-femmes et accoucheuses auxiliaires qui bénéficient depuis ce mardi, d’une formation sur les techniques du bon accueil dans les formations sanitaires.

 

C’était à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de ladite formation en présence de la Présidente de l’Association des Sages-femmes du Togo (ASSAFETO) Mme Héloise Adjowa Adandogou-d’Almeida, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

 

Au Togo, la mortalité maternelle est estimée à 350 pour 1000 naissances.

 

« C’est prouvé que le mauvais accueil a une incidence sur la mortalité maternelle et néo-natale », a fait remarquer Mme Gnagna.

 

Bien accueillir, a-t-elle poursuivi, implique la disponibilité, l’écoute active et attentive, l’empathie et la compassion. (…) Et nous devons faire tout cela par des propos sains c’est-à-dire l’hygiène verbale. (…) Les patientes et leurs accompagnants nous arrivent souvent dans un état de stress très élevé à cause de l’urgence de la situation qu’ils affrontent ou même à cause des antécédents de mauvais accueil qui les ont marqué ».

 

« Les appréhensions que les utilisateurs de nos services ont, c’est de ne pas être bien accueillis et ça réduit le taux de fréquentation de nos formations sanitaires », a renchéri la Présidente de l’ASSAFETO.

 

Cette formation de deux jours, sera donc une piqûre de rappel sur les aptitudes en matière de bon accueil enseignées dans les écoles de formation de sages-femmes. « Nous nous sommes dits qu’il faudrait malgré la formation initiale de qualité qu’on donne dans le pays, renforcer les compétences des sages-femmes et accoucheuses auxiliaires en matière de technique de bon accueil », a expliqué Mme Adandogou-d’Almeida.

 

D’autres formations du même genre auront lieu à Dapaong, Tsévié et Kpalimé. Les organisateurs entendent, in fine, toucher 240 sages-femmes et accoucheuses auxiliaires sur toute l’étendue du territoire national. FIN

 

Anani Elom AGBOH

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 25 juin 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer