Si tu tapes dans mon dos, je tape dans ton ventre : Jean Pierre Fabre répond à Me Dodji Apévon

image_pdfimage_print

jpf_tournee21fev2015

Décidément, les premiers responsables du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), ne se font pas du tout de cadeau ces derniers jours.

 

Le principe est maintenant clair, eu égard à ce que nous observons : +Si tu tapes dans mon dos, je te taperai le vendre+.

 

Mercredi dernier, le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR, opposition) avait vertement accusé, le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) Jean Pierre Fabre d’offrir un boulevard de « deux nouveaux mandats de 5 ans au moins » au président Faure Gnassingbé, en « cherchant à renvoyer à plus tard les réformes politiques ».

 

Candidat du Combat pour l’Alternance Politique (CAP 2015, regroupement de six partis de l’opposition), M.Fabre a affiché ces dernières semaines, sa détermination à prendre part au prochain scrutin présidentiel, même si les réformes politiques ne sont pas opérées.

 

« Les Togolais ont été scandalisés d’apprendre que le Président de l’ANC pense que les réformes politiques ne constituent pas pour lui une urgence, car, à l’écouter, il est sûr de gagner le scrutin présidentiel, même au cas où ces réformes n’auraient pas été réalisées », avait souligné le CAR dans un communiqué signé de son président Me Paul Dodji Apévon.

 

Pour le CAR, le leader de l’ANC — en cherchant à renvoyer à plus tard les réformes — « expose le pays à un scénario extrêmement périlleux en offrant au Chef de l’Etat en exercice un boulevard pour briguer, avec le maintien du mode de scrutin à un tour, deux nouveaux mandats de 5 ans au moins, soit un minimum de 20 ans au pouvoir !!! ».

 

Si tu tapes dans dos, je tape dans ton ventre

 

M.Fabre n’a pas hésité à répliquer. En tournée depuis quelques jours, le président de l’ANC a profité de ses meetings ce samedi à Kpogan, Avépozo, Tamani et Adamavo pour lancer les flèches aux premiers responsables du CAR, selon ses déclarations publiées sur le site de l’ANC.

 

« Nous ne cautionnerons jamais ceux qui poussent au boycott pour offrir un nouveau quinquennat à Faure Gnassingbé sur un plateau en or. En effet, les responsables du CAR, constants dans leur démarche, ont pour ambition affichée de réduire le taux de participation dans Lomé commune et dans la préfecture du Golfe qui représentent le tiers de l’électoral, en poussant les populations à l’abstention, offrant ainsi leur fameux troisième mandat à Faure Gnassingbé », a accusé à son tour M.Fabre.

 

« Pendant des années, nous nous sommes battus, nous avons mobilisé les populations pour les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales prévues par l’APG. Où étaient-ils, ceux qui nous critiquent et nous insultent aujourd’hui ? Où étaient ces donneurs de leçon ? Au CAP 2015, nous continuons la lutte pour les réformes, mais nous n’avons aucune intention de rester là, bras croisés en attendant que la victoire nous tombe du ciel », a-t-il poursuivi.

 

« Si le régime s’obstine à refuser la mise en œuvre des réformes, avec les populations togolaises, nous irons arracher la victoire dans les urnes. Avec une mobilisation générale, la victoire est possible dans les urnes. Aucune voix ne doit manquer au candidat de CAP 2015. Celui qui ne vote pas doit savoir qu’il fait le jeu des ennemis de l’alternance et qu’il vote par conséquent pour le candidat de RPT/UNIR. Nous, à CAP 2015, nous préférons mourir les armes à la main, sur le champ de bataille plutôt qu’au chaud dans un lit douillet. Car nous sommes des combattants », a martelé M.Fabre.

 

Rappelons qu’aucune date n’a encore été fixée pour la prochaine présidentielle, mais elle pourrait se tenir en avril. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*