Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Sit-in du Front Tchoboè : « C’est pour eux que je me bats », déclare Alberto Olympio aux policiers qui l’ont bousculé

image_pdfimage_print

manif_oddh_tchoboe


© togoactualite – Dispersion la veille du sit-in du Front Tchoboè n’a pas eu raison des organisations de défense des droits de l’Homme (ODDH) et des partis politiques réunis au sein de ce Front. Ils étaient encore présents ce matin devant les locaux de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avant d’être repoussés dans l’enceinte du campus de Lomé.
 
Alberto Olympio, le président du Parti des togolais, qui hier n’a pas pu participer au sit-in pour raison de convocation à la justice étaient présent à côté des manifestants ce matin.
 
« On ne peut pas savoir que nous conduisons notre pays droit dans le mur et restez les bras croisés donc c’est mon devoir d’être ici pour réclamer que nous faisons des élections propres, transparentes pour faire donner une chance à la paix. Je suis ici en toute solidarité avec eux mais avec tous les Togolais parce que c’est notre devoir à nous tous », a-t-il confié aux journalistes présents sur les lieux.
 
Le président du Parti des togolais se dit nullement découragé par les intimidations dont ils sont l’objet pour qu’ils n’aillent pas manifester devant la CENI. « Ils m’ont poussé alors ils ne savent pas que c’est pour eux aussi que je me bats. C’est de l’intimidation mais nous devons rester fermes.
 
Vous voyez, ils n’ont pas tiré une seule balle, tous ce qu’ils peuvent faire c’est de nous envoyer des gaz lacrymogène, c’est de nous matraquer comme d’habitude. Mais ils ne peuvent pas nous tuer aujourd’hui car ils savent que le monde entier les regarde, ils ne peuvent plus faire les mêmes bêtises qu’ils ont fait en 2005 où ils ont tué des centaines et des centaines de Togolais », a-t-il encore déclaré.
 
Le Front « Tchoboè » prévoit demain un meeting sur le terrain d’Agoè suivit d’un autre meeting dimanche sur le terrain des cheminots à Ahanoukopé. Pour ce Front le processus électoral tel qu’il est conduit est suicidaire et qu’il faut l’arrêter. Il prône aussi le retour à la Constitution de 1992 avec l’application de l’article 59 qui limite le nombre de mandat présidentiel.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Publié le 13 mars 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer