Tchanilé Tchakala ou l’autre complot contre le football togolais !

image_pdfimage_print

tchanile


Le pilote du Comité de Normalisation, Antoine Folly lors de son passage il y a quelques jours sur la chaine nationale togolaise étalait sa feuille de route ; laquelle feuille de route dispatchée en quatre grandes périodes dont la plus importante qui est celle de mettre en mode redémarre le football togolais se situe en dernier lieu : Septembre-Décembre. Mais le point saillant du passage de Antoine Folly est le futur choix du sélectionneur des Eperviers du Togo.
Tchanile Tchakala nommé à la tête des Eperviers en juin 2014 pour une durée de six mois –sous la bénédiction du président sortant de la fédération togolaise de football, Gabriel Ameyi- qui avait pour mission la qualification du Togo à la CAN 2015 a vu son contrat expiré depuis la 15 janvier de cette année.
 
Quoi de plus normal de lui trouver quelqu’un devant diriger Sheyi Adebayor et compagnie avant le coup d’envoi des tours préliminaires de la prochaine coupe continentale qui démarre dans moins de quatre mois : en Juin. Mais certaines indiscrétions dans les coulisses de la FTF et plus précisément au sein du comité de normalisation font état d’une probable reconduction de Tchanilé Tchakala.
 
Quelques points sombres de l’histoire contemporaine du football togolais semblent donner raison à ces allégations- qui restent encore à confirmer, notamment l’accointance depuis le pays du Reich entre le métronome du comité de normalisation, Tchanile Tchakala et Antoine Folly, celui-là qui a fait rentrer dans la sphère du football made in Togo. Nous étions là dans les années 90 où le Togo participait à la CAN 98 au Burkina-Faso sous la houlette Eberhard Vogel.
 
A cela s’ajoute les vilaines, vieilles et désormais traditionnelles habitudes relatives aux pourcentages sur les salaires des sélectionneurs qui se sont succédés communément appelés TVA. Pour soutenir cette macabre démarche vers la reconduction de Tchanilé Tchakala dont le choix en 2014, a été un fiasco sur tous les plans- aucun choix tactique sur l’aire de jeu, six matchs avec six équipes différentes…- il est brandit la pancarte de sélectionneur national.
 
Et si tous ces roucoulements dans les coulisses du Comité de Normalisation se précisent…alors bonjour les dégâts et adieu aux rêves de venir à la haute des nos voisins immédiats (Ghana, Côte d’Ivoire) qui ont d’ailleurs offert une bonne organisation assortie du bon jeu à la 30ème édition de la CAN que les Eléphants de la Côte d’Ivoire ont soulevé ce dimanche à Bata.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*