Togo : Bientôt des « structures spécialisées » pour l’accueil et le traitement des personnes en addiction à la drogue

image_pdfimage_print

yark

Le monde entier va célébrer jeudi (26 juin), la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues. Le trafic et l’abus de drogue constituent un obstacle majeur au développement.

L’utilisation de drogue entraîne de nombreux risques sanitaires et la prise en charge des toxicomanes est souvent insuffisante. Cette année, le thème choisi pour cette journée est : « Un message d’espoir : Oui c’est possible de prévenir et de traiter les troubles liés à l’usage des drogues ». Ce thème met en évidence et sans ambiguïté les effets dévastateurs que la drogue exerce sur tout usager.

En prélude à cette célébration, le ministre de la sécurité et de la protection civile a annoncé ce mercredi lors d’une conférence de presse la mise en place très prochainement au Togo, de structures pour l’accueil et le traitement des personnes en addiction à la drogue.

« Le gouvernement, à travers le plan national intégré, entend mettre en place, des structures spécialisées pour l’accueil et le traitement des personnes en addiction à la drogue. L’espoir est permis (…) », a souligné le Colonel Yark Damehame.

Au Togo, environ 6, 09 tonnes de drogues ont été saisis cette année dont 4,284 de cannabis, 76,63 kg de cocaïne et 235,44 kg de psychotropes. Environ 12,1 kg de méthamphétamine ont été également saisis.

Selon le ministre, « l’ampleur du phénomène est constamment illustrée par les quantités importantes de saisies opérées par les services de répression ».

Le Colonel Yark a « félicité » les services de répression et les a invités à « persévérer dans ce combat pour décourager et désillusionner ceux qui pensent que notre pays peut leur servir de pont de passage à ce trafic dangereux ».

La célébration de cette journée sera marquée par une grande opération d’incinération de drogues et de médicaments contrefaits saisis.
Plusieurs activités dont des formations initiées par le Comité National Anti-drogue et les organisations de la société civile à l’intention des professionnels de santé et des services sociaux des six régions sanitaires, sont également prévues.

Des campagnes de sensibilisation sont également au programme à l’endroit des transporteurs routiers, des jeunes sur les risques et les conséquences liés à l’abus des drogues.

Rappelons qu’en 2000, le gouvernement togolais a adopté un plan national intégré de lutte contre la drogue et le crime. Ce document a été actualisé en Novembre 2012.

Ce plan comporte des actions prioritaires pour la réduction de la demande de drogue, notamment la prévention de l’usage des drogues, le traitement et la réhabilitation des personnes dépendantes aux drogues. FIN

Abbée DJAGLO (Stagiaire)

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*