Togo / Dodzi Kokoroko arrange une rencontre entre Faure Gnassingbé et 3000 jeunes

image_pdfimage_print


Les médias en parlent à satiété ; un « forum présidentiel de la jeunesse » à l’initiative de la présidence de l’Université de Lomé se tiendra début avril prochain sous le parrainage de Faure Gnassingbé qui aurait voulu un cadre pour recueillir les « préoccupations des jeunes ».

La rencontre, selon le promoteur, vise à réunir ces milliers de jeunes issus de toutes les catégories socio-professionnelles pour des échanges avec les « hautes autorités du pays » au rang desquelles, le chef de l’Etat.

Un cahier de charges aurait été bien défini et un site internet conçu pour l’occasion. Très belle initiative pour certains. Et d’autres de s’interroger : Ne connait-on pas déjà les principales préoccupations de la jeunesse togolaise à savoir : Besoins d’emplois décents, formations professionnelles de qualité, accès aux services sociaux de qualités et liberté d’aller dans des universités non militarisées ?

L’Université de Lomé aujourd’hui par exemple accueille un effectif d’étudiants à des dizaines de fois plus importants que sa capacité d’accueil. Il en est de même pour les centres de formations professionnels partout dans le pays aux infrastructures datant de l’époque colonial tout comme les programmes qui y sont dispensés. Et si les milliards investis pour la rencontre d’avril étaient investis pour un début de résolution de tous ces problèmes ?

« Aujourd’hui, les grandes multinationales installées dans la zones portuaires recourent à des jeunes cadres expatriés au détriment des jeunes diplômés nationaux jugés incompatibles aux besoins des entreprises à causes des lacunes constatées dans les écoles et centres de formations au Togo », confie un économiste.

Cependant, des milliards seront investis dans la préparation d’un forum, de l’organisation au convoie des jeunes à l’intérieur du pays en passant par les hôtels huppés et les per diem, les T-shirts et affiches à l’affût de communications politiques sous le dos de « recherches des préoccupations de la jeunesse », chose qu’on connait déjà.

 
A. Lemou
 
icilome / http://news.icilome.com/?idnews=847040&t=dodzi-kokoroko-arrange-une-rencontre-entre-faure-gnassingbe-et-3000-jeunes
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*