TOGO : La gestion mensongère du Pouvoir du clan Gnassingbé : l’obscurantisme.

image_pdfimage_print

Au Togo du clan Gnassingbé, les discours se voulaient vertueux, mais la vérité c’est l’enfer de la manipulation, c’est l’enfer de l’arbitraire, c’est la boite de pandore de toutes les valeurs négatives, des crimes économiques, du pillage systématique des sociétés d’état, des banques, la violation systématique des règles communautaires et des commerces illicites.

Le Togo est un espace de tous les scandales en Afrique de l’ouest, un petit pays, un paradoxe de la sous région qui ne cesse d’étonner, d’émouvoir, de susciter dès fois de la pitié, de la dérision et provoque la honte des togolais, de la résignation,  à l’indignation, le peuple togolais humilié s’est réveillé depuis le mois d’Août 2017 manifeste par son heure de révolte, son heure de gloire pour se rattacher à la chaine de l’humanité.

Permettez-moi de citer Henri Salvador :

« Je n’aime ni l’injustice, ni le mensonge, ni les racistes, ni les snobs »

 

Le clan Gnassingbé et  ses sbires depuis cinquante ans affirment une théorie de la paix, du développement, de la transparence, et vivent quotidiennement  le contraire à travers une liberté de folie du mensonge et de l’hypocrisie abyssale, de leurs personnalités multiples.

Ils prônent la philosophie  de l’égalité des sexes et méprisent les femmes ou les rendent serviables  et font des courtisanes, des femmes légères, des prostituées, des catins, des garces.

Ils disent leur amour profond au peuple et  à la jeunesse Cabié, depuis cinquante ans et refusent  de construire  des structures de formations adéquates et dignes, comme un grand lycée polytechnique pour former cette jeunesse pour son avenir et permettre aux seniors de faire des formations pour être à la hauteur des enjeux de demain, ni de structures sportives pour la jeunesse comme un stage omnisport pour développer les talents et promouvoir une santé athlétique de la population.

Plus de cinquante ans de coopération avec la France qui les maintient au pouvoir sans aucun résultat probant pour leur région.

Dans la Koza on n’y trouve ni un centre universitaire de santé publique, ni un complexe sportif pour la jeunesse, ni une zone industrielle pour donner du travail.

Le clan Gnassingbé et ses sbires parlent de la paix en tout moment, de la cohésion sociale, ils développent  la division du peuple, instrumentalisent la justice et favorisent l’injustice sociale, la gabegie, l’technicisme, le tribalisme et le régionalisme.

Ils font la propagande de l’exemplarité, ils se servent, volent le peuple, et ils sont devenus des experts de la surfacturation, de l’octroi des marché de gré à gré, ils encouragent la corruption et l’impunité pour rester au pouvoir.

Ils chantent la politique culturelle africaine, alors que de la dignité africaine, ils laissent à l’étranger des  togolais en difficulté  désireux de rentrer au pays et ils ne font aucune politique  vis-à-vis de la diaspora.

Ils nous parlent de la politique des grands travaux de routes depuis cinquante, alors que le Togo est le seul pays de la sous région, en misère en route derrière la côte d’ivoire,  le Ghana, le Bénin, Le Nigéria, le Sénégal tous dotés des autoroutes et d’une politique gestion de chemin de fer et des trains rapides.

Ils nous parlent d’une armée disciplinée et républicaine, d’une gendarmerie nationale et d’une police au service du peuple comme dans toute république au service de la population.

Le monde entier assiste éberlué à la politique de la milice  rpt-unir dans toutes les régions violant les maisons privées, utilisant la violence, la force bestiale physique pour contraindre la population en tuant au passage les enfants, les adolescents, blessant des séniors dans leurs propres domiciles.

Ils parlent du respect de la loi sur les manifestations et se permettent de charger sur la trajectoire définie, la population par des gaz lacrymogènes, des jets d’eau, en tabassant arrogamment les jeunes, les femmes, les enfants sans retenue avec des bâtons, piétinant au passage  certains pour seul crime de prendre une photo, une vidéo comme preuves de leurs actes criminels, de leurs barbaries, de leur violence inouïe.

Ils provoquent sur les ondes, au lieu d’apaiser,

Ils parlent de légalité dans la tricherie au lieu de la légitimité du peuple souverain.

Citoyens Togolais, nous sommes en face d’un clan et ses sbires, qui ont pris notre pays en otage par la violence et la barbarie, de faux témoignages, et des parjures.qui donnent l’impression des personnalités sans conscience humaine ou loin de la chaine de l’humanité qui n’ont rien du noble caractère du chien.

Mes chers compatriotes, le clan Gnassingbé et ses sbires ne sont pas dans l’erreur mais dans cinquante ans de d’expériences de men songes mais cherchent en permanence à tromper par la ruse, la fraude, la fausseté par la falsification ;

Aristote dans la métaphysique définit le menteur par celui qui aime et choisit des énonciations et qui est enclin et fait le choix délibérément et intentionnellement de mentir.

Eyadema et son fils Faure depuis cinquante ans ont choisi avec l’aide de leurs sbires cupides de mentir volontairement au peuple togolais, de tromper, de tuer et voler le Togo en le maintenant  dans la misère économique, dans l’obscurantisme et en se maintenant au pourvoir par des «  hold-up » à chaque consultation de la population, en bafouant la vérité populaire des urnes.

Aucune institution au Togo ne fonctionne correctement à cause de la politique du mensonge.

La justice qui est censée donner l’espoir à des citoyens brimés dans leur vie quotidienne est devenue la gestion de l’arbitraire, la cour constitutionnelle qui est censée situer les togolais dans le respect de la loi fondamentale, est composée de personnalités qui sont dans un jeu de rôle dans leur toge avec le maillet comme dans une séance des érudits de la propagande du régime du clan Gnassingbé qui éloigne le citoyen togolais de ces institutions qui ne méritent plus ni le respect et l’honneur qui leur sont dus pour permettre le bien vivre ensemble.

Au Togo de Gnassingbé et de ses sbires, tout est souillé par le mensonge, l’arbitraire,

Notre histoire est falsifiée par des mensonges, personne ne connaît l’origine exacte de Gnassingbé Etienne EYADEMA que certains situent  la famille au Tchad ou en Centrafrique.

Personne ne connaît la tombe du père ou du grand père d’Eyadema Gnassingbé Etienne.

Alors qu’il a prôné une politique authentique togolaise en refusant à certains togolais leur nationalité.

Citoyens togolais, le régime totalitaire du clan Gnassingbé  dans son idéologie de propagande  fait  sien cette citation de Joseph Goebbels « nous ne parlons pas pour dire quelque chose mais pour obtenir un certain effet »

Ou comme dans « mein Kampf »,  Hitler, fait plutôt appel au sentiment et très peu à la raison du peuple.

C’est ainsi que rpt-unir de père en fils de l’affiche de propagande à la manifestation de masses en passant par des artistes qui perdent toute individualité pour devenir selon l’expression de Joseph Goebbels, un soldat de la propagande chargé d’illustrer l’idéologie de rpt-unir aux yeux de la population et du monde  en exaltant jusqu’au paroxysme le sacrifice pour le bien de la communauté, par la paix, la main tendue alors que le peuple togolais dans sa chair a reçu depuis cinquante ans des coups  jusqu’au traumatisme.

Togolaises, Togolais, notre pays est géré tous les jours par des manipulations, des mensonges, qui ont pour seul objectif le vol de nos richesses, la misère de la population, l’enrichissement individuel et collectif du clan Gnassingbé sur plusieurs générations avec des dettes colossales à payer pour le bien être du clan et ses sbires par la nation togolaise entière sur plusieurs décennies à venir.

De l’obscurité des laboratoires rpt-unir, ressort des scénaris inédits de mensonges grotesques, sur des visages terribles de personnages sans état d’âme, sans cœur à la préparation psychologique du peuple togolais à accepter l’esclavage.

TOGOLAIS :Manifestons notre « INDIGNATION »

Permettez-moi de citer Stéphane Hessel :

« Je vous souhaite à tous, à chacun d’entre vous, d’avoir votre motif d’indignation. C’est précieux. Quand quelque chose vous indigne comme j’ai été indigné par le nazisme, alors on devient militant, fort et engagé. On rejoint ce courant de l’histoire et le grand courant de l’histoire doit se poursuivre grâce à chacun. Et ce courant va vers plus de justice, plus de liberté mais pas cette liberté incontrôlée du renard dans le poulailler. »

* L’INDIGNATION.

Le peuple togolais dans sa longue marche et dans sa quête  d’émancipation,  de volonté progressiste, d’être à la page de la modernité politique, dans sa lutte résistante sur plusieurs années contre le temps des assassins,  les injustices sociales, l’arbitraire, les crimes monstrueux, les délits cyniques, des actes barbares, des erreurs judiciaires, lance l’indignation en face du monde par une réaction de colère, par une bouffée d’oxygène de révolte, par des cris assourdissants contre l’injustice qui relève de la conscience morale,  politique, et du jugement de la raison pour fonder une lutte de la résistance contre tous les maux de la gabegie, du népotisme, du régionalisme, de crimes économiques, indignes-toi, comme la tunisienne, l’égyptienne, la burkinabè pour les conditions de vie meilleure pour ton mari et tes enfants.

Lance un message au monde sur les réseaux sociaux par ta condition de vie déplorable et réclame ton respect et la dignité.

Artistes, Journalistes,  Ecrivains, Musiciens lancent ton indignation aux yeux de tout le monde entier contre :

*L’UBUESQUE FAURE GNASSINGBE FILS DU DICTATEUR ETIENNE EYADEMA

*UNE GESTION A PREUVE DES BALLES ET DE LA TORTURE

*LA CINQUIEME COLONNE DE RPT/UNIR

*le hold-up électoral depuis cinquante ans

*la force des baïonnettes, le colt de cow boy, la rackette commerciale, l’utilisation de l’armée pour des basses manœuvres politiques.

Colère et Indignation, lançons un boycott économique contre les enseignes des barons du rpt-unir

Je lance un appel à la diaspora, à la population, aux militantes et aux militants de l’opposition de lancer, une campagne de boycott économique contre les enseignes des barons du rpt-unir,  d’écoute des médias et des journaux proches de rpt-unir  pour soutenir la résistance et la lutte pour la démocratie et l’état de droit au Togo.

Pour conclure je cite Léo Ferré,

« C’est à trop voir les êtres sous leur vraie lumière qu’un jour ou l’autre nous prend l’envie de les larguer.

La lucidité est un exil construit, une porte de secours, le vestiaire de l’intelligence ».

Citoyens togolais de la diaspora, par tes soutiens, tes conseils, fils dignes et émérites de la diaspora lèvent la tête pour respirer le vent propre de la révolution, ensemble avec le peuple togolais de l’intérieur.

Bâtissons notre épopée pour la dignité de chaque togolais en respectant la feuille de route des compagnons fondateurs de la république togolaise.

Togolaise, Togolais, balayons comme un tsunami, ce pouvoir prédateur, qui avilit, souille, déshonore, dégrade et dévalue notre dignité.

Jacob ATA-AYI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*