Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Togo : Qui veut tuer Abass Kaboua ?

image_pdfimage_print

Abass-Kaboua-mcr


La question est légitime à entendre le leader du MRC (Mouvement des Républicains Centristes), un micro parti politique de la classe politique togolaise, autrefois partenaire de l’ANC de Jean-Pierre Fabre et autres partis du CST ensuite du CAP 2015, des regroupements vis-à-vis desquels il a pris son indépendance depuis quelques années.
 
Des dires d’Abass Kaboua qui intervenait à l’instant chez nos confrères de Metropolys, une radio privée de Lomé, «  »des gens vont dans le Ghana, à Nogokpo depuis 2015 pour le tuer » ».
 
«  »Ça ne marche pas, parce que je suis ami intime de ces vodous » » et «  »je dis la vérité et les vodous ne tuent pas celui qui dit la vérité » ». Sans donner de nom, il a conseillé que les auteurs de ces démarches «  »n’ont qu’à cesser de gaspiller leur argent » ».
 
Il est allé jusqu’à considérer Jean-Pierre Fabre qu’il s’est jugé de combattre par tous les moyens comme une ambulance sur laquelle il se refuse de perdrre son temps à tirer. Il a fustigé la stratégie de la marche pour exiger un dialogue et un consensus avec le pouvoir de Faure Gnassingbé, vu qu’il a passé son temps à contester la victoure de ce dernier à différents scrutins présidentiels.
 
Pour ce qui est des élections à venir, il ne faut pas attendre le MCR dans les starting-blockss. «  »Le MCR n’ira aux élections que lorsqu’il y aura un déclic » », a déclaré Abass Kaboua. Et quel déclic ? Il s’est montré moins bavard sur le décluc dont il sera question mais pour ce que l’on sait, son parti est plus partant pour une CENI Technique. Comme confidence, il a indiqué que c’est eux mêmes pendant qu’ils étaient encore au CST qui avaient crié à coret à cri pour lamise sur pied d’une CENI Technique. Et donc, il ne comorend pas que les défenseurs d’une CENI Technique viennent aujourd’jui à crier contre son installation pour organiser lles élections au Togo. Il croit donc savoir qu’il faut aller à cette CENI et la doter «  »d’équipements de dernier cri » », et aussi revoir le fichier électoral, entre autres…
 
source : T228
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 3 août 2017


Catégorie(s) : Chroniques
Tags : , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer