Plus de visas d’entrée et de sortie du territoire pour les togolais de la diaspora à compter 21 juillet

image_pdfimage_print

logo_diaspora

Les togolais de la diaspora détenteurs de passeport étranger — à l’exception de ceux ayant légalement renoncé à leur nationalité togolaise d’origine — n’auront plus besoin de visas d’entrée et de sortie du territoire national à compter 21 juillet, a appris lundi soir l’Agence Savoir News auprès du ministère togolais des affaires étrangères.

Cette décision prise en conseil des ministres le 2 juillet, s’inscrit dans le cadre de la mise en application de l’une des recommandations des assises de la diaspora tenues à Paris, Montréal et Lomé.

Ces assises se sont déroulées grâce au programme « Initiatives pour le recours aux compétences et autres ressources de la diaspora togolaise », communément appelé « Programme Diaspora ».

Au cours des rencontres, les togolais de la diaspora avaient fortement suggéré que ces visas soient supprimés pour leur permettre de revenir régulièrement au pays, sans « tracasseries » à l’aéroport et aux frontières du pays.

« Dorénavant pour rentrer sur le territoire national, ces compatriotes de la diaspora doivent présenter leur passeport obtenu dans le pays d’accueil accompagné soit d’un passeport togolais en cours de validité ou au minimum d’une carte d’identité nationale en cours de validité ou d’une carte consulaire dûment délivrée par un consulat du Togo ou encore de tout autre document pouvant prouver l’origine togolaise des intéressés », souligne le communiqué du ministère des affaires étrangères.

Le ministère des affaires étrangères et de la coopération et le ministère de la sécurité et de la protection civile, « en charge conjointement de la gestion de cette décision, ont été instruits pour prendre les dispositions nécessaires à la mise en application rapide de ces mesures, si possible dès cette période estivale 2014 », précise le communiqué transmis à l’Agence Savoir News.

Rappelons que les premières assises nationales se sont déroulées en mars dernier dans trois zones : Paris (pour la zone Europe) à Montréal (pour la zone Amérique du nord) et à Lomé (pour la zone Afrique).

Elles ont permis aux togolais de la diaspora de réfléchir sur les mécanismes pouvant leur permettre de s’impliquer dans des projets du développement du Togo.

Selon les statistiques, la diaspora togolaise, quelles que soient ses motivations, constitue une force pour le développement du pays.

Estimés – selon le dernier recensement général réalisé en 2010 – à 1,5 millions, les togolais de la diaspora ont à eux seuls, transféré dans l’économie togolaise durant l’année 2013 d’après les chiffres de la BCEAO (Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest) plus de 187 milliards de F.CFA. Ce qui représente à peu près 10% du PIB national, soit 15 milliards de recettes fiscales et trois fois le montant total de l’appui des partenaires techniques au développement réunis. FIN

Edem Etonam EKUE

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*