Yark Damehame alerte la population sur une autre forme d’escroquerie : l’utilisation du chloroforme pour anéantir les victimes

image_pdfimage_print

Yark_avril2013


De « sinistres individus » se font passer pour des vendeurs ambulants de parfums et proposent du chloroforme à leurs clients qui après inhalation de ce produit, perdent conscience, ce qui les livre à toute forme d’abus « tant sur le corps que sur leurs biens ».
 
L’information a été donnée mardi par le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le colonel Yark Damehame qui exhorte toute la population togolaise à plus de vigilance devant cette ingéniosité « plus que criminelle » de ces individus dont le seul objectif est de « gruger d’honnêtes citoyens ».
 
« C’est un produit qui rend apathique et insensible toute personne qui tente d’en vérifier la qualité par inhalation », indique le communiqué du ministre.
 
C’est une forme d’escroquerie autre que celle liée à la vente d’œufs de perroquets et la sève de Moringa, conclut-il.
 
Bernadette A.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*