15è anniversaire de la CPP : Les responsables du parti face aux journalistes ce vendredi à Lomé pour le « point » du chemin parcouru

0
503

cpp_congres_aout2014


15 août 1999 – 15 août 2014 : déjà 15 bougies pour la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP), le parti politique présidé par Francis Ekon.
 
La CPP est née de la fusion de quatre partis politiques : l’Union Togolaise pour la Démocratie (UTD), l’Union pour la Démocratie et la Solidarité (UDS), le Parti des Démocrates pour l’Unité (PDU) et le Parti d’Action pour le Développement (PAD). Cet anniversaire est placé sous le thème : « La CPP : 15 ans de lutte pour la consolidation pour la démocratie et l’amour de la patrie ».
 
Face aux professionnels des médias, les responsables de cette formation politique ont fait le « point » du chemin parcouru.
La rencontre a été animée par M. Francis Ekon président national du CPP. M.Octave Nicoué Broohm (2ème vice-président du CPP), Mensah Sewa (secrétaire général du CPP), ainsi que certains militants étaient également présents, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.
 
M. Francis Ekon a énuméré un certain nombre d’actions menées par la CPP depuis sa création : mise en route d’une politique de réconciliation nationale, mise en place d’une commission de relecture de l’histoire du Togo, réhabilitation de la fête nationale du 27 Avril à la dénomination des places et rue Sylvanus Olympio et Anani Santos etc…
 
« Ce jour est un jour de joie en revivant les espoirs suscités et les résultats obtenus de hautes luttes pour inscrire notre cher pays dans la voie de la Démocratie. Egalement jour de résignation en face de ces grands moments historiques maladroitement ratés, qui auraient pu donner un autre sens, une autre direction à l’histoire nationale de la lutte pour la Démocratie », a-t-il souligné.
 
« Les défis sont énormes, nous nous battons tous les jours pour les relever. Mais, nous ne pouvons les relever qu’en se faisant confiance. Aujourd’hui, l’une des faiblesses de notre pays, c’est le manque de la bonne foi », a précisé M. Ekon.
 
« Que l’amour soit la préoccupation première des hommes politiques. Il faut un message de paix et de la non exclusion. Et surtout un message d’amour pour notre patrie », a-t-il insisté.
 
Vendredi matin, des responsables de la CPP ont assisté à des messes anniversaires, dites dans plusieurs Eglises de la capitale.
 
Rappelons que la CPP a été dirigée pendant plusieurs années par Edem Kodjo, ancien Premier ministre et ancien secrétaire général de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), actuelle Union Africaine. FIN
 

Abbée DJAGLO (Stagiaire) / Rédaction

Savoir News

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 5 = 5