2e convocation: le sort d’Agbéyomé désormais scellé !

0
1491
Agbéyomé Kodjo | Photo : DR

Nous l’avions clamé haut et fort que le président autoproclamé qui continue de réclamer mordicus sa prétendue victoire serait tôt ou tard devant la justice. Nous avions été traités d’oiseaux de mauvais augure avec des critiques acerbes comme si nous voulons délibérément attirer la foudre sur Agbéyomé Kodjo.

Mais en fait les actes posés par le candidat de la dynamique Kpodzro lors de la présidentielle du 22 février sont en train de le rattraper. On ne peut prétendre au nom d’une quelconque réclamation des résultats d’un scrutin, utiliser les armoiries et les sceaux d’un Etat pour nommer un premier ministre et un ministre des affaires étrangères comme si on n’était le vrai président de la république sans être poursuivi.

Le Togo n’est pas une république bananière ou une jungle où chacun peut à loisir prendre le manteau d’un président de la république dans une cacophonie indescriptible. L’ancien premier ministre Agbéyomé Kodjo, en posant de tels actes était conscient qu’il serait rattrapé par son propre histoire.

Etant député et ancien président de l’assemblée nationale, il a fallu lever son immunité parlementaire avec la saisine du procureur de la république devant la présidente de l’assemblée nationale.

Cette procédure étant faite, il revient à la justice de se saisir de l’affaire pour écouter le sieur Agbéyomé sur ses forfaitures. C’est ce qui justifie la première convocation qui a été envoyée à Agbéyomé Kodjo de se présenter au SCRIC. Contre toute attente, le président autoproclamé s’est fait représenter par son avocat arguant qu’il n’était pas en bonne santé. Mais comme l’on pouvait s’y attendre, le Service centrale des recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) ne lâche pas prise.

Il vient une fois encore de convoquer Agbéyomé Messan Kodjo, président national du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) et candidat malheureux au scrutin présidentiel du 22 février 2020. C’est la deuxième fois que Kodjo Agbéyomé est convoqué par le SCRIC en d’espace de deux semaines.

Selon les informations qui nous sont parvenues à propos de cette affaire, Agbéyomé Kodjo doit se présenter au SCRIC demain jeudi 09 avril 2020 pour une affaire le concernant. Quand on sait que les convocations d’Agbéyomé Kodjo sont consécutives à la réquisition du Procureur de la République près du Tribunal de Première instance de Lomé aux fins d’ouverture d’une enquête judiciaire, on comprend aisément que le président autoproclamé est dans de beaux draps.

L’ancien président de l’assemblée nationale sera entendu sur les accusations retenues contre lui.  Accusations inhérentes aux revendications de sa prétendue victoire de l’élection présidentielle du 22 février. Quelle sera l’issue de cette affaire qui promet des rebondissements ? Agbéyomé Kodjo répondra cette fois-ci à cette convocation à lui adressée ou se fera encore représenté par son avocat comme à la première convocation ?

Voilà une batterie de questions qui commencent par triturer les méninges des Togolais. Tout compte fait, on peut dire sans se tromper qu’un nouveau feuilleton est en train de refaire surface. Mais au demeurant, lorsqu’un citoyen quel que soit son rang social enfreint à la loi, il est logique que la justice l’écoute. Et Kodjo doit s’armer d’arguments solides pour convaincre les Togolais avec les preuves dont il dispose.

 Le Dialogue No 174

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 1