2ème réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO : Brigitte Adjamagbo-Johnson « très déçue »

0
274


La question des mesures d’apaisement reste l’un des points cruciaux qui tiennent Ă  cĹ“ur la coalition des 14 partis de l’opposition dans la l’application des recommandations des Chefs d’État de la CEDEAO.
Bien que la 2ème rĂ©union du ComitĂ© de suivi de la mise en Ĺ“uvre de la feuille de route de la CEDEAO ait enregistrĂ© Ă  l’issue des travaux tenus dimanche 23 septembre 2018 Ă  LomĂ©, des « avancĂ©es majeures et consensuelles » pour la tenue des Ă©lections lĂ©gislatives, la question des mesures d’apaisement reste toujours d’actualitĂ©.
La coalition exigeant la libĂ©ration de tous les dĂ©tenus malgrĂ© la remise en libertĂ© le 19 septembre dernier d’une dizaine de ces personnes.
Une « dĂ©ception » qu’expriment les membres de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, Ă  travers la voix de Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice gĂ©nĂ©rale de la coalition.
« Ma dĂ©ception après l’assise du comitĂ© de suivi de la #CEDEAO au #Togo est de n’avoir pas arrachĂ© la libĂ©ration immĂ©diate des dĂ©tenus, alors que l’un des nĂ´tres a cessĂ© de s’alimenter pour cette cause », a postĂ© ce lundi 24 septembre 2018, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson sur son compte twitter.
Selon la coordinatrice de la C14, les dĂ©tenus doivent ĂŞtre libĂ©rĂ©s pour un dĂ©nouement rapide de la crise. Elle a Ă©galement indiquĂ© que la coalition n’abdiquera pas face Ă  cette question.
Du cĂ´tĂ© du parti au pouvoir et du gouvernement, on estime avoir beaucoup fait sur cette question et on avance comme preuve, les dizaines de libĂ©rations dĂ©jĂ  intervenues depuis le dĂ©but des discussions inter-togolaises en fĂ©vrier 2018 et inscrites Ă  l’agenda des mesures d’apaisement.
Raphaël A.
 
afreepress
 

Laisser un commentaire