Adjamagbo : « nous serons étonnés de ce que la CEDEAO soit tentée d’entériner la mascarade »

0
254


Depuis quelques jours, 2 experts envoyés par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sont en train d’auditer le fichier électoral issu du récent recensement électoral organisé par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) soutenue par le gouvernement togolais et contestée par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.
Selon Brigitte Adjamagbo Johnson, la coalition des 14 n’a pas officiellement été saisie de l’arrivée d’une mission d’experts auditeurs. En attendant de régler ce problème avec l’organisation sous régionale, la coordinatrice de la coalition des 14 met en garde.
« Nous serons étonnés de ce que la CEDEAO soit tentée d’entériner la mascarade qui a été organisée », a-t-elle déclaré ce vendredi sur la radio Victoire FM.
Quoi qu’il arrive, ce regroupement de partis politiques, protagoniste de la crise sociopolitique au Togo se dit serein. « Nous savons ce que veut le peuple togolais, nous attendons les prochaines rencontres officielles », a-t-elle ajouté.
Disant aux Togolais de rester tranquilles, car, dit-elle, « les choses vont être clarifiées », elle a fait savoir qu’au moment venu, la coalition des 14 partis politiques de l’opposition ne lésinerait pas sur les moyens pour prendre ses responsabilités si la CEDEAO ne veut pas prêter une oreille attentive aux préoccupations des Togolais.
Mais en attendant, la coordinatrice de la coalition des 14 appelle tous les Togolais à se joindre à la manifestation de rue organisée par le Front citoyen ‘Togo debout’ ce samedi 3 novembre pour demander entre autres la libération des ‘détenus politiques’ et l’arrêt du processus électoral qualifié d’ « unilatéral ».
 
source : Global actu
 

Laisser un commentaire