Affaires des incendies des grands marchés : Qui a peur de Mohamed Loum ?


© togoactualite – Il est considéré comme le personnage clé de l’affaire des incendies du grand marché de Lomé. Et depuis, qu’il est transféré de la Prison civile de Lomé à celle de Kara, Mohamed Loum puisque c’est de lui il s’agit, passe les moments les plus durs de sa détention. Ces derniers jours selon des informations recueillies auprès de sa famille, le célèbre détenu des affaires des incendies passe des moments difficiles et il planerait sur lui des menaces de mort.
 
mohamed-loum500


Au moment où le parquet s’apprête à ouvrir le procès en assise dans cette scrabbleuses affaire, Mohamed Loum sur qui repose l’essentiel des accusations verrait ses conditions de détention corsée. En effet, il ne bénéficie plus des mêmes conditions de détention que ces autres collègues et ce n’est pas en bien. Au-delà des traitements ce sont des menaces de mort qui aurait été proférées à son encontre par les geôliers.
 
On se rappelle moins de 72heures après les incendies, le ministre de la sécurité a fait convoquer la presse pour lui présenter les « auteurs de l’incendie ». Et Mohamed Loum, pièce maitresse de l’accusation égrenait pêle-mêle les noms des responsables politiques que la gendarmerie se chargeait d’arrêter.
 
De toute évidence, le parquet a clôturé ce dossier et s’apprête à renvoyer l’affaire en assise. Est-ce qui justifierait ces menaces. Mohamed Loum est-il devenu un présumé auteur de ces incendies encombrants qu’il faut éliminer avec le début du procès ? Notons que dans cette même affaire un autre présumé auteurs des incendies, M. Yakanou est mort à son lieu de détention sans que les causes du décès n’ont été élucidées.
 
Il est à souligner que le corps du délit dans cette affaire a été précipitamment détruit. Alors qu’on s’attendait qu’un nouveau édifice élèverait de l’endroit que nenni. Tout porte à croire que ce corps de délit, un élément important dans la manifestation de la vérité a été détruit tout simplement pour effacer des épreuves que ceux qu’on accuse ne sont pas les auteurs de l’incendie.
 
lomévi (www.togoactualite.com)