Alternance au Togo : La population doit « empêcher l’opposition de s’amuser avec son destin » (Fulbert Attisso)

0
743

fulbert-atisso

La population doit « empêcher l’opposition de s’amuser avec son destin », car « aucun parti seul, aucun regroupement esseulé ne peut inverser la tendance » au Togo, a affirmé lundi Fulbert Attisso, journaliste et écrivain. Ce dernier faisait allusion à l’éternelle question de regroupement des partis de l’opposition pour une alternance politique au Togo.

 

« Il faut que la population empêche l’opposition de s’amuser avec son destin. C’est pour cela que nous allons vers les populations pour leur dire : +contraignez les acteurs politiques à rester ensemble, parce qu’aucun parti seul, aucun regroupement esseulé ne peut inverser la tendance+ », a déclaré sur la radio Victoire Fm M.Attisso, chef de file de +l’appel des patriotes+.

 

A travers cet appel, M.Attisso et ses amis, appellent à une réorganisation de l’opposition en vue d’une alternance en 2015 : union de l’opposition ou +coalition des forces de l’alternance+, avec un programme commun et un seul candidat.

 

Cette conception a été fortement critiquée ces dernières semaines par certains leaders de l’opposition.

 

« Je suis très confiant, contrairement à ce que les gens disent. Ceux qui pensent que l’union de l’opposition est importante, ceux qui pensent que nous avons pris une initiative citoyenne indépendante des chapelles politiques et qui veut le bien de ce pays, vont venir et nous verrons ce que nous pouvons faire », a indiqué M.Attisso.

 

Selon lui, +l’appel des patriotes+ « est la rupture avec une certaine conception de l’opposition ».

 

« Au Togo, l’opposition c’est la victime, tout ce qu’on dit est bon, on ne s’organise pas. On se présente aux élections avec plusieurs candidats, on échoue, on revient à la maison et on dit : on nous a volé. Les gens s’en mettent plein les poches et la vie continue. Il faut arrêter ça », a-t-il tapé du poing sur la table.

 

« Si le pouvoir a l’obligation de rendre compte aux populations de la gestion de l’Etat, l’opposition a aussi le devoir et même l’obligation de rendre compte de la lutte. Il faut que la population empêche l’opposition de s’amuser avec son destin », a-t-il poursuivi.

 

M.Attisso a indiqué avoir déjà fait le tour de plusieurs responsables de l’opposition notamment le coordonnateur du Collectif « Sauvons le Togo » (CST), les présidents de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), et de l’OBUTS.

 

« Nous avons même rencontré des acteurs qui ne sont plus très actifs : Edem Kodjo, Léopold Gninivi, Yawovi Agboyibo. Nous avons fait pratiquement tout le tour. Il y a eu une convergence de vue sur la nécessité de l’Union de l’opposition », a-t-il précisé.

 

« Nous n’avons pas évoqué la question de la candidature unique, car c’est une question délicate, c’est la question qui fâche », a-t-il précisé, soulignant qu’une réunion est prévue les semaines à venir, des invitations ayant été déjà adressées à certains hommes politiques. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 

Savoir News

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 76 = 81