Assassinat du Colonel Madjoulba : La France participe à l’enquête en cours

0
1447
photo@La Nouvelle

Par icilome

Les autorités togolaises auraient sollicité la France pour mener des expertises balistiques pour tenter d’identifier le ou les assassins de l’ex commandant du 1er bataillon d’intervention rapide (BIR), retrouvé mort dans son bureau le 4 mai dernier.

D’après la RFI, une source proche du dossier a assuré que « personne n’est arrêté pour le moment dans le cadre de l’enquête judiciaire ». Ce qui prouve que les enquêtes en cours qui sont supervisées par le Général Yark Damehame depuis plus de deux mois, n’ont pas encore eu de suite, ou révélé un ou des auteurs de l’assassinat du Colonel Madjoulba.

RFI indique également que Calixte Batossie Madjoulba, l’ambassadeur du Togo en France et frère aîné de la victime, était parti à Paris le dernier week-end du mois de Juin, à bord d’un vol spécial avec les pistolets et les douilles saisis par les autorités togolaises à l’intérieur du camp militaire où le Colonel Bitala Madjoulba était tué, afin de les remettre à la justice française.

Pour les expertises balistiques, la balle retrouvée sur le corps sans vie du patron de BIR, sera comparée avec celles des armes appartenant à des militaires du camp.

Le Colonel Madjoulba Bitala a été assassiné dans la nuit du 03 et 04 mai 2020, quelques heures après l’investiture du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, une cérémonie à laquelle la victime a assisté. Jusqu’à présent, son corps est à la morgue et n’a pas encore été restitué à sa famille.

source : Mensah A. / icilome

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

4 + 5 =