Auguste Dogbo accompagne les élèves de sa localité avec des lots de fournitures scolaires

0
2066
Auguste Dogbo et ses collègues
Auguste Dogbo et ses collègues
Auguste Dogbo et ses collègues

Depuis ce lundi 16 septembre, les élèves sur toute l’étendue du territoire ont repris le chemin de l’école pour le compte de l’année scolaire 2019-2020. Mais pour le bon déroulement des activités scolaires, les apprenants doivent disposer de quoi copier les leçons, entre autres fournitures. Or tous les parents n’ont pas les moyens d’offrir à leurs enfants ces fournitures. Pour combler ce vide, certaines bonnes volontés se manifestent et apportent leur assistance. C’est le cas des responsables d’AVE D’ABORD, une plateforme ayant participé aux dernières élections locales dans l’Ave. Ils viennent de boucler une campagne de distribution de fournitures scolaires dans plusieurs établissements dans la localité.

Lors de la campagne pour les locales, Auguste Dogbo de la liste AVE D’ABORD avait fait de l’éducation une de ses priorités pour amorcer le développement de la Commune de l’Avé 2. Des promesses, il est passé aux actes cette semaine.

Cette campagne de distribution a débuté au lycée de Badja ce mardi 17 septembre. Elle s’est effectuée en présence du corps enseignant et des membres de l’administration. En plus d’un lot de cahiers, d’écritoires et autres, la délégation d’Auguste Dogbo a également remis une enveloppe de trois cent mille (300.000) de FCFA au proviseur. Cette somme est destinée à payer les enseignants volontaires.

Deux jours plus tard, Auguste Dogbo et sa suite se sont dirigés au lycée d’Aképé-Noépé. Là, ils ont remis aux élèves un lot de cinq mille (5000) cahiers devant le représentant du chef-canton et du président du Comité villageois de développement (CVD).

Ces œuvres sociales sont inscrites dans le programme de la liste AVE D’ABORD. Elle a obtenu suite aux locales 2 sièges sur 11 dans la commune Avé 2 constituée des cantons d’Aképé, de Noépé et de Badja. Elle a aussi réussi à placer M. Galley au poste de maire adjoint.

S’il se contente sobrement de dire « chose promise, chose due », l’ancien président du Comité national olympique du Togo (CNO-Togo) va, dans les tous prochains jours, organiser des campagnes de sensibilisation destinées aux populations afin qu’elles comprennent que leur localité est en « retard » et qu’il est important qu’elles se prennent en « charge avant l’arrivée des aides de l’Etat ». Surtout connu dans le domaine sportif, les œuvres humanitaires du président de l’Association internationale des vétérans de handball de l’Afrique de l’ouest se comptent à la pelle.

S.A

source : LIberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

16 + = 19