Boycott du recensement zone 2 : Le PNP appelle à une journée morte dans le septentrion demain

0
266


La Coalition des 14 partis de l’opposition maintient son boycott sur l’opération du recensement qui démarre dans la zone 2 demain mercredi. Pour la Coordinatrice de ce regroupement des partis de l’opposition, un recensement sans la Coalition des 14, est nul et de nul effet. L’opération sera reprogrammée dès que leurs représentants siégeront à la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
« Chers frères et sœurs, n’allez pas vous faire enregistrer. C’est un recensement frauduleux. Ils se préparent encore à voler les élections comme ils l’ont toujours fait par le passé. Que personne ne s’approche d’eux. Le vrai recensement va venir, on vous le dira. Le moment viendra où tous nous irons nous faire recensé. N’ayez pas peur », a lancé Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.
Le Parti national panafricain (PNP, membre de la Coalition des 14) qui soutient cette démarche va plus loin en demandant aux populations du Nord du pays, surtout celles des villes de Mango, Bafilo et Sokodé, d’observer une journée morte demain mercredi 17 octobre 2018, date du début du recensement dans la zone 2.
« Au vu de la terreur et de l’extrémisme violent dont Mango, Bafilo et Sokodé ont été victimes il y a de cela un an environ, vidant ces villes de leurs populations en temps record, tous les Togolais doivent tourner dos à cette opération de recensement », a d’abord indiqué Ouro-Dzikpa Tchatikpi, Conseiller au bureau du PNP.
Et d’ajouter : « Ce régime mérite finalement qu’en à la date du mercredi 17 octobre 2018, jour du début du recensement électoral dans la zone 2, tout le septentrion en général, les villes de Mango, de Bafilo et de Sokodé en particulier observent une journée morte ».
Par ailleurs, le PNP menace d’appeler les populations à descendre dans les rues si le régime de Faure Gnassingbé ne prend pas des mesures sécuritaires pour le retour de son leader Tikpi Atchadam au Togo.
I.K
 
icilome
 

Laisser un commentaire