«Carnets de route d’un Africain»: Loïk Le Floch-Prigent et la Françafrique et tire sur le regime de Faure Gnassingbe

0
268

photo  | archive
photo | archive


A la tête de la compagnie Elf, Loïk Le Floch-Prigent a été, il y a 25 ans, au coeur du plus grand système de corruption de l’histoire de la Françafrique. Plus récemment, en 2012-2013, il a passé cinq mois dans une prison togolaise. Aujourd’hui, il témoigne dans «—Carnets de route d’un Africain—», aux éditions Elytel.
Dans son nouvel ouvrage, «  »Carnet de route d’un Africain » », l’ancien Directeur general de Total Elf, Loik Le FLoch Prigent qui a passe un sale temps au Togo, et dans les locaux de la gendarmerie nationale togolaise ou il avait ete incarcere il y a quelques annees dans le cadre d’une affaire d’escroquerie internationale, fait constater qu’il n’a toujours pas fini de digerer le traitement qui lui a ete fait mais aussi a d’autres pensionnaires de son lieu d’incarceration.
 
Il classe a la meme enseigne la «  »paranoia » » qui s’est empare des autorites togolaises dans l’affaire des incendies des marches et celle qui a cours aujourd’hui dans certains pays petroliers d’Afrique comme le Congo Brazzaville, le Tchad…
 
Pour le Francais, «  »cet incendie n’etait manifestement pas occasionne par l’opposition mais ca a conduit a l’arrestation d’une part de toute l’opposition et d’autre part a la torture » ». «  »Et les tortures, ils ne se cachaient pas pour le faire puisque ces tortures, ils le faisaient pres de l’endroit ou j’ai ete incarcere, dans les locaux de la gendarmerie nationale togolaise » », temoigne M. Prigent qui qualifie cet agissement «  » de folie complete » ».
 
Enfin pour l’ancien DG de Total Elf, qui dit avoir mal vecu cette situation alors qu’il etait incarcere a Lome, «  »ce delit est le propre de ces regimes dictatoriaux » ».
 
Pour rappel, M. Prigent avait ete incarcere a Lome dans le cadre de l’affaire d’escroquerie internationale dans laquelle, avaient ete egalement incarceres l’ancien ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona, et l’homme d’affaire, Bertin Agba.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 3