Carrefour Malou
Carrefour Malou

Avoir des feux de signalisation aux carrefours, c’est bien. Mais encore faut-il qu’ils remplissent diligemment leur fonction de régulation et de fludification de la circulation.

Au carrefour Malou, quartier Djidjolé, peu avant la demeure Adebayor, des signalisations verticales ont été posées, suite au constat selon lequel la circulation n’était pas ce qu’il fallait. Mais depuis, il semble que certains usagers sont plus pénalisés que d’autres.

En effet, sur la voie principale Djidjolé-Totsi, il se pose un véritable problème. Lorsque les feux passent au vert, la circulation est autorisée dans les deux sens. Seulement, il y a un nombre fou d’usagers qui, venant de Totsi et pour contourner le bouchon à la fin du pavé de Djidjolé débouchant sur la voie menant à Adidogomé, préfèrent emprunter la voie à gauche qui passe devant ANADEB. Rien, absolument rien n’a été prévu pour ceux-ci. Alors il se crée une file d’attente peu agréable, surtout les matins, lorsque tout le monde semble pressé de rejoindre le service. Dans le même temps, les deux voies à droite et à gauche qui sont rarement bondées se voient réserver des temps anormalement longs.

Comme solution, il serait très simple et juste qu’après le vert qui donne le passage aux usagers allant et venant de Djidjolé, ce soit le tour de tous ceux qui, venant de Totsi, veulent prendre par la gauche. L’avantage sera que pendant ce temps, ceux venant de ce quartier et allant vers Djidjolé peuvent continuer à circuler, avant que simultanément, ceux venant de la gauche et de la droite par rapport à la voie principale ne voient leur passage autorisé.

C’est déjà bien que des feux réglementent la circulation à ce carrefour, mais il reste encore à l’améliorer.

Godson K.

source : Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

36 + = 39