Un comité technique bientôt mis en place pour l’organisation de la décentralisation et l’organisation des locales

0
227

bawara_500


A quelques mois de la présidentielle de 2015, le ministre de l’Administration Territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara annonce au cours d’une conférence de presse animée mardi, la création pour bientôt, d’un comité technique devant élaborer une feuille de route de la décentralisation et l’organisation des élections locales, a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress.
 
Avant l’annonce à la presse de cette information, le ministre a rencontré dans la matinée de ce mardi les acteurs politiques qui, selon lui, ont accueilli favorablement la nouvelle.
 
Les fonctions qui seront confiées à cette structure de préparation des locales dont les dernières ont eu lieu il y a 27 ans, sont grandes et couvrent tout le domaine de la décentralisation et de l’organisation des élections locales.
 
« Le schéma de décentralisation qui est prévu par la Constitution et par la loi 2007-0011 de mars 2007 pourrait ne pas être adapté au contexte du Togo. Il faut examiner ce schéma de décentralisation et dégager des options et des orientations stratégiques concertées auxquelles adhèrent lers parties prenantes, examiner l’adéquation entre le cadre juridique et réglementaire existant et les options définies et arrêtées », a indiqué M. Bawara.
 
La question de la mobilisation de capacités de financement, de l’organisation et de la gouvernance du Grand Lomé, et l’articulation entre la décentralisation et la déconcentration ne seront pas du reste.
 
Il y a quelques mois, le gouvernement avait eu des échanges avec les partis politiques et les organisations de la société civile pour évoquer la question de la décentralisation et des élections locales mais depuis cette rencontre, plus rien sur les locales.
 
Alors que ur la question, les avis étaient partagés. Le gouvernement estimait que le Togo n’est pas prêt pour organiser convenablement ces élections. Des partis de l’opposition, notamment les deux (2) blocs de l’opposition que sont le Collectif Sauvons le Togo (CST) et la coalition Arc-en-ciel ont exigé l’organisation de ces locales avant la présidentielle en 2015.
 
Mao R./Bernadette A.
 

Laisser un commentaire