Accueil SOCIÉTÉ CULTURE Concours international génie en herbe OHADA : Les trois représentants du...

Concours international génie en herbe OHADA : Les trois représentants du Togo connus

- Advertisement -


Démarrée le 15 janvier 2019, avec le lancement de la phase internationale, la phase nationale du Concours international génie en herbe OHADA (CIGHO) a pris fin samedi 18 mai 2019 à l’auditorium de l’Université de Lomé. Ce dernier bouquet avant la grande finale a permis de dégager les trois représentants du Togo.

Ce concours organisé par l’Association internationale des étudiants juristes, branche Togo (AIEJ-Togo) tend, selon le président de ladite association, M. Christophe Gueli, « à promouvoir particulièrement en milieu universitaire le droit de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du Droit des affaires (OHADA) et sert en même temps de tremplin pour les futurs praticiens de s’enrichir et d’approfondir leurs connaissances ».

Dix candidats venus de diverses Facultés de Droit des Universités publiques et privées du Togo ont participé à la finale de la phase nationale. Ils ont eu l’occasion de démontrer leurs connaissances et talents, tout d’abord, en culture générale à travers des épreuves écrites avec des questions liées à l’intégration africaine, ensuite en art oratoire à travers une phase de plaidoirie. Cette dernière étape est, selon le président du jury, M. Johnson-AnsahAmpah, enseignant chercheur à la Faculté de Droit de l’Université de Lomé, la plus importante. « Au-delà de tout ce qu’ils apprennent dans les amphis, il y a aussi la culture générale et une formation qui leur permet de savoir ce que c’est que la plaidoirie et de savoir argumenter, de savoir défendre leur position. Il n’en demeure pas moins que la phase de la plaidoirie est très importante parce que cela concerne l’éloquence », a-t-il déclaré.

Les candidats constitués en binômes ont eu, durant cette phase de plaidoirie, à défendre leur position sur cinq questions liées à l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA). A l’issue des épreuves, 3 candidats ont été retenus par le jury. Il s’agit de Mlle Elodie Ehoh, Mlle RaissaKongna, toutes deux venues de l’UCAO-UUT et de M. Klevo-Hedou Apollinaire de l’Université de Lomé. Ils auront l’occasion de défendre les couleurs du Togo à la 11èmeédition du Concours international génie en herbe OHADA qui se tiendra pour la première fois à Lomé, du 9 au 14 septembre 2019.

Pour M. SetsofiaSedo, coordonnateur national du CIGHO, la phase internationale permet aux étudiants juristes de toucher du doigt le côté pratique du métier. « Cela les oblige, non seulement à faire des recherches pour produire un mémoire comme s’ils sont devant la Cour suprême d’un Etat, mais également contribuer à leur insertion professionnelle »,a-t-il expliqué.

Le Concours International Génie en Herbe OHADA a commencé en 2008 et a pour objectif la vulgarisation et la promotion du droit OHADA, le droit des affaires. Trois prix sont en jeu à ce concours, notamment le prix de la meilleure équipe, le prix du meilleur mémoire et le prix du meilleur plaideur et réunira pour cette 11e édition 17 pays. Le Togo a commencé en 2010 et a été finaliste pour cette première participation. En 2012 et 2017, il a été lauréat en remportant le prix de la meilleure équipe et le prix du meilleur mémoire l’année dernière.

J-D
 
source : Liberté
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

75 − 70 =

LES + LUS

Lettre ouverte au peuple togolais et aux amis du Togo

Objet : Togo : prise de conscience, rejet de l’illégalité de la Cour Constitutionnelle, et actions proposées pour une...

Fenêtre Sur l’Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K.

Débat citoyen La composition de la CENI et de la Cour Constitutionnelle et la...

La nouvelle monnaie commune Eco rejetée par six pays dont la Guinée

Les Ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales de cinq pays anglophones d’Afrique de l’Ouest et...

Les Présidents Français, Mr Macron et Ivoirien, Mr. Ouattara ont décidé de trouver un synonyme “ECO” au FCFA : un grand handicap au développement.

Par Dr. Mehenou Amouzou La saga politique, économique, sociale et la déstabilisation de l’Afrique Noire francophone ne...

15 ans sous Faure:Sempiternelle gouvernance du contraire

Le vrai faux suspense est définitivement enterré le 07 janvier dernier avec le « OUI » de Faure Gnassingbé, qui veut...