Convoqué ce jeudi 9 avril 2020 au SCRIC : Agbéyomé menace et Okpaoul le recadre

3
2416
Okpaoul

L’urgence de l’heure au Togo, c’est la lutte contre le COVID-19 et le respect scrupuleux des mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation de la pandémie. C’est du moins ce qu’a rappelé mercredi 8 avril 2020, le Commandant de la Force « anti-pandémie COVID-19 », le Lieutenant-Colonel Yaovi Okpaoul, à la population.

Celui-ci a indiqué que le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 22 février dernier, Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo qui est convoqué ce jeudi 9 avril au Service Central des Recherches et d’Investigations Criminelles de la gendarmerie nationale, afin de répondre à une convocation dans le cadre des poursuites pénales engagées contre sa personne, a décidé de ne pas répondre à cette convocation.

D’après le Lieutenant-Colonel Yaovi Okpaoul, Directeur de la Police Nationale, l’intéressé, compte déverser des jeunes dans les rues du pays pour protester contre la procédure ouverte à son encontre.

« M. Agbéyomé Kodjo a été convoqué à la gendarmerie et il doit répondre demain matin à 9 heures. Mais au lieu de se préparer pour répondre à cette convocation, il y a eu une conférence de presse au cours de laquelle il a été annoncé des mesures, notamment, la mobilisation des jeunes dans des quartiers de Lomé ainsi que dans les autres villes du Togo afin que les gens sortent pour empêcher systématiquement sa comparution ou sa déposition à la gendarmerie. La force anti-pandémie Covid-19, a pour mission particulièrement de faire en sorte que toutes les mesures prises par le gouvernement pour éviter la propagation du virus soient scrupuleusement respectées. Il a été dit dans les mesures que le regroupement de plus de 15 personnes est systématiquement interdit, alors si M. Agbéyomé Kodjo appelle des gens, c’est qu’il aura regroupement », a déclaré le Directeur de la police appelant les jeunes à se désolidariser de tout appel à manifester.

« La force ne va pas se laisser faire. Nous sommes face à une pandémie. Toute action contraire à la lutte contre le COVID-19, ne saurait être acceptée. Dans le cadre de cette lutte, le Président de la République a gracié 1048 prisonniers. Mais les jeunes qui vont prétendre aller défendre une quelconque cause de M. Agbéyomé Kodjo doivent savoir qu’ils risquent de rejoindre la même prison », a-t-il prévenu.

Il faut rappeler que plus tôt dans la journée du mercredi 8 avril 2020, la dynamique Kpodzro avait animé une conférence de presse au domicile de Agbéyomé Kodjo. Rencontre au cours de laquelle elle a dénoncé un « complot » ourdie contre son candidat et appelé les Togolais à faire barrage à son arrestation.

Raphaël A.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

35 − = 28